Ange va enregistrer un album en public à Sausheim

Christian Décamps, le leader originel de Ange / © Max ROSEREAU; maxppp
Christian Décamps, le leader originel de Ange / © Max ROSEREAU; maxppp

Le mythique groupe français de rock progressif est en résidence à l'ED&N de Sausheim, avant l'enregistrement vendredi soir d'un album en public.

Par Stéphane Gaudry

C'est un nom qui fait immédiatement résonner des souvenirs aux oreilles de ceux qui étaient adolescents dans les années 70. Ange, l’un des groupes les plus connus de la scène rock progressif française, prépare un nouvel album, et il sera enregistré en public, vendredi soir, dans l’intimité de l’Espace Culturel Dollfus et Noack de Sausheim.

On va faire un album qui soit heureux, lumineux et j’ai écrit dans ce sens-là
 

Mais attention, album en public ne signifie pas album live. Le groupe enregistrera sur scène, dans les conditions du studio, mais dans les gradins, 650 fans auront le privilège d’assister, silencieusement, à ce moment exceptionnel. Une experience unique, pour ces fans, comme pour le groupe, qui enregistrera là son 40e album. Un album, intitulé "Heureux", qui sortira en 2018, que Christian Décamps a imaginé comme un cadeau pour marquer les noces d’or du groupe avec son public : "On va faire un album qui soit heureux, lumineux et j’ai écrit dans ce sens-là", déclare le leader d'Ange.

Ange


Pour préparer cet enregistrement, le groupe est en résidence à l'espace culturel Dollfus et Noack de Sausheim, où il répète 7 heures par jour depuis lundi. Pour vendredi soir, 500 places sont déjà vendues, les plus rapides ont donc encore une chance de se glisser parmi les heureux élus.

 

Ange : une histoire et une longévité exceptionnelles

C’est à Belfort et dans les villages voisins que débute l’une des plus belles histoires du rock français. En 1969,  l'orchestre de bal de Christian Décamps, « Les Anges », et le groupe de son frère Francis, « Évolution », fusionnent. L’acte de naissance sera signé le  31 janvier 1970 à Belfort, au centre culturel de La Pépinière, avec un très long opéra de trois heures écrit par Christian, "La fantastique épopée du général Machin".
Après un album en 1972, et une tournée en première partie de Johnny Hallyday, Ange connait son premier succès public en 1973 grâce à une reprise de « Ces gens-là » de Jacques Brel.

Au fil des années, 25 musiciens différents se succèderont autour du pilier originel, Christian Décamps, mais Ange conservera toujours ce son caractéristique, marqué par l’utilisation de deux claviers. Le groupe connaitra un certain succès international et enregistrera plusieurs dizaines d’albums jusqu’en 1995, où Ange effectue sa tournée d’adieux. Des adieux qui ne seront qu’une pause, puisqu’en 1999 le groupe se reforme et reprend tournées et enregistrements.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Rénovation de la ligne Dijon-Nancy avec le train-usine

Près de chez vous

Les + Lus