Charleville-Mézières lance une souscription pour acheter l'arme avec laquelle Verlaine a tiré sur Rimbaud

L'arme avec laquelle Verlaine a tiré sur Rimbaud en 1873 va être vendue aux enchères fin novembre à Paris. Charleville-Mézières, ville natale de Rimbaud, voudrait en faire l'acquisition pour son musée. Elle a lancé une souscription.

L'arme avec laquelle Verlaine a tiré sur Rimbaud en 1873 va être vendue aux enchères fin novembre à Paris. Charleville-Mézières, ville natale de Rimbaud, voudrait en faire l'acquisition pour son musée. Elle a lancé une souscription. ©France 3 Champagne-Ardenne
Le pistolet avec lequel Paul Verlaine blessa son amant Arthur Rimbaud, un après-midi de juillet 1873 à Bruxelles, sera mis en vente aux enchères le 30 novembre chez Christie's à Paris. Il est estimé entre 50 000 et 60 000 euros.

Le musée de Charleville-Mézières, la ville natale d'Arthur Rimbaud, voudrait en faire l'acquisition.

Ce Lefaucheux de 7 mm de calibre marque la fin de l'œuvre poétique de l'auteur du Dormeur du Val et en dit long sur sa relation avec Verlaine.  

"Ce revolver c'est le symbole de la relation tumultueuse entre Rimbaud et Verlaine, c'est le symbole des disputes, de la révolution que Rimbaud a fait quand il a quitté Charleville et qu'il est arrivé à Paris", explique Lucille Pennel, la directrice du musée Arthur Rimbaud.

"C'est une occasion unique pour la France de le récupérer. Pour l'instant il est chez un collectionneur privé en Belgique", ajoute-t-elle.

Une souscription pour pouvoir l'acheter

Pour acquérir cette arme, il va falloir récolter des fonds. La ville de Charleville-Mézières lance une grande souscription via la fondation du patrimoine.

"On va demander aux Ardennais de contribuer par leurs dons à nous aider à acquérir ce revolver", détaille André Marquet, adjoint au maire de Charleville-Mézières chargé des affaires culturelles.

Un formulaire de promesse de don est accessible sur le site internet de la ville.

Le 19 octobre dernier, le musée avait déjà déboursé 40 000 euros pour l'acquisition d'un manuscrit de Paul Verlaine. 25 lignes qui dressent le portrait de Rimbaud à 17 ans.

Depuis sa réouverture il y a un an, cet ancien moulin du XVIIe accueille environ 25 000 visiteurs annuels. Avec ce nouveau pistolet, le musée espère attirer encore plus de personnes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture livres patrimoine
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter