Examens 2017
avec

Rechercher un résultat

A quoi ressemble la vie étudiante à Charleville-Mézières ?

© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

La vie étudiante n'est pas toujours facile. Elle est même parfois un peu plus compliqué encore quand elle se déroule dans une ville moyenne, loin des grands campus comme Reims qui concentre l'essentiel des formations universitaires.

Par LG avec Florent Boutet

Nous avons voulu savoir comment vivent les étudiants dans ces villes moyennes avec un exemple à Charleville-Mézières dans les Ardennes.

Nous avons rencontré Thomas, Nicolas et Iris. Ils sont arrivés à Charleville-Mézières en début d'année. Ils sont en première année de Gestion Administrative et Commerciale des Organisations.  / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne Comme eux, un peu moins de 300 étudiants suivent un cursus à l'IUT. Ici, pas de cours magistraux comme dans les amphithéâtres des grandes universités, mais plutôt du travail en petit groupe. C'est aussi une façon de se serrer les coudes, de se sentir aussi un peu moins isolé dans une petite ville.

Les bons plans, c'est auprès des élèves de deuxième année que les nouveaux viennent les chercher. Entre les cours, les étudiants parlent et échangent leurs bons plans des soirées étudiantes. Des soirées qu'ils prévoient toujours dans des bars qui leur proposeront des tarifs réduits. Car vivre avec peu d'argent, c'est le quotidien de ces jeunes étudiants.

 / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne A Charleville le petit campus de l'IUT est excentré au sud de la ville. Les tickets de bus pour les étudiants coutent 5,50 euros les dix trajets. C'est moins cher qu'à Reims par exemple.
Pour leur logement, beaucoup d'étudiants vivent dans les résidences du Crous. 135 lits sont répartis sur trois sites en centre ville. Il leur coût un peu plus de 300 euros pour 20m². Cela reste raisonnable, même si c'est parfois, c'est un peu plus cher que dans le parc privé. Mais si le taux d'occupation avoisine les 90%, c'est parce que ces studios meublés et refaits à neufs offrent un bon rapport qualité prix.
 / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
La qualité de vie, c'est aussi s'amuser pour pas trop cher entre amis. Pour cela, rien de tel que le sport universitaire. L'adhésion est de 29 euros l'année pour une séance de badminton par semaine. Il y a aussi du basket ou du volley. Par contre, pas de judo, ni de tennis ou même de l'équitation comme dans une plus grande ville comme à Reims. Cette formule séduit quand même près d'un étudiant sur dix à Charleville.

Au final, ce qui manque le plus aux étudiants Ardennais, c'est l'animation nocturne. Le soir, les rues sont plutôt désertes, et il n'y pas systématiquement de soirées organisées chaque jeudi. Les sorties se font surtout en petits groupes d'amis.

Côté petites commissions pour remplir le frigo, les étudiants bénéficient d'un chèque avec des réductions chez des commerçants. C'est la nouveauté mise en place cette année par la nouvelle municipalité. La volonté politique, c'est une chose, mais Charleville ne sera jamais une grande ville étudiante.
 / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne Pour que la ville s'anime un peu plus, certains étudiants ont choisi de s'engager dans la vie associative. L'an prochain ce sera à leur tour de faire découvrir aux nouveaux, la vie à Charleville-Mézières.

Voir notre reportage


Vie étudiante à Charleville-Mézières
La vie étudiante n'est pas toujours facile. Elle est même parfois un peu plus compliqué encore quand elle se déroule dans une ville moyenne, loin des grands campus comme Reims qui concentre l'essentiel des formations universitaires.

 

Sur le même sujet

Un ancien café reconverti en galerie à Toges dans les Ardennes

Près de chez vous

Les + Lus