Haybes : Silence! On tourne!

Le scénario du film est basé sur des des documents de l'époque de la Grande Guerre. L'association Champardennaise "Le Miroir" a fourni tous les costumes d'époque. Elle regroupe des passionnés d'histoire qui participent à des reconstitutions historiques. / © France 3 Champagne-Ardenne - Photo: Ali Benbournane
Le scénario du film est basé sur des des documents de l'époque de la Grande Guerre. L'association Champardennaise "Le Miroir" a fourni tous les costumes d'époque. Elle regroupe des passionnés d'histoire qui participent à des reconstitutions historiques. / © France 3 Champagne-Ardenne - Photo: Ali Benbournane

Il ne restait que 6 maisons sur 600 dans le village d'Haybes après les bombardements des 24, 25 et 26 Août 1914. A l'occasion du centenaire de la première guerre mondiale, Haybes revit les plus terribles heures de son passé pour le tournage d'un film d'envergure nationale.

Par Caroline Jouret

Durant tout le week-end, Haybes fait son cinéma. Le village revit des heures terribles. Quelques jours seulement après la déclaration de guerre, Haybes s'est trouvée sous le feu de l'ennemi.
Suite à la perte d'un de ses soldats une patrouille Allemande cru avoir été attaquée par des francs-tireurs. Ce fut la cause de représailles.

"Face au 348e Régiment d'Infanterie, le 133e RI Allemand  (qui avait déjà procédé à l'exécution de 63 civils dans deux villages belges) détruisit la ville par un bombardement de représailles ( 596 maisons détruites sur 623), et tua plus de 60 civils, fusillant au sortir d'une carrière d'ardoise ceux qui y avait trouvé refuge."
(Extrait de l'ouvrage "Corps, lieux et nation : la France et l'invasion de 1914" de John Horne) 

Carte de l'invasion Allemande d'août 1914: du fait de la retraite stratégique de l'armée Française destinée à éviter son encerclement par l'ouest, les Allemands ont pu conquérir le département en 12 jours. / © Conseil général des Ardennes, Archives départementales - Carte publiée dans l'ouvrage " Guerre aux civils, guerre des civils dans les Ardennes envahies de 1914 à 1918" de Gérard Ponsinet - Editions l'Harmattan - Sources Historiques -
Carte de l'invasion Allemande d'août 1914: du fait de la retraite stratégique de l'armée Française destinée à éviter son encerclement par l'ouest, les Allemands ont pu conquérir le département en 12 jours. / © Conseil général des Ardennes, Archives départementales - Carte publiée dans l'ouvrage " Guerre aux civils, guerre des civils dans les Ardennes envahies de 1914 à 1918" de Gérard Ponsinet - Editions l'Harmattan - Sources Historiques -
La commune fut pratiquement détruite. Les victimes civiles exécutées dans d'atroces conditions.

Le film sortira sur les écrans, pour la commémoration du Centenaire de la Grande Guerre. Il retrace les tragiques événements survenus au premier mois du conflit, sur le territoire le plus septentrional du département des Ardennes : la pointe de Givet.

Trois associations participent à la réalisation de ce projet de grande envergure, car ce film est candidat à une labellisation nationale, ce qui lui ouvrira la voie à la plus large diffusion possible, nationale et internationale.

1914 - 1918 : Tournage d'un film à Haybes (08)

  • L'association Ardenne-Wallone émane du "Cercle Historique de la "Pointe de Givet et Terres limitrophes" et se consacre à l'ensemble des territoires de part et d'autres de la frontière franco-belge et publie une revue trimestrielle Ardenne Wallonne
  • L'association "Le Miroir" ( Champagne-Ardenne) regroupe des passionnés d'histoire militaire. Ses membres participent régulièrement à des événements et reconstitutions historiques en tenues d'époque. Elle fournit les costumes pour le tournage. Une vingtaine de figurants font partie de cette association.
  • L'association "87 HD" composée de passionnés de cinéma a déjà plusieurs réalisations à son actif. C'est elle qui assure la partie technique de ce film.
  • Il faut aussi ajouter les nombreux bénévoles et figurants qui apportent leur contribution à ce film, parmi lesquels beaucoup habitent à Haybes. 
Ci-dessous le reportage d'Ali Benbournane et Daniel Samulczyk - Montage: François-Florent Théry
Centenaire de 14-18 : Tournage d'un film dans les Ardennes

 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Premier jour à Abu Dhabi

Près de chez vous

Les + Lus