Dimanche soir, Pierre Cordier est devenu le premier député de droite élu dans la vallée de la Meuse depuis 1962. Dans ce bastion de la gauche, il succède au député sortant socialiste Christophe Léonard, éliminé dès le premier tour.

A 45 ans, Pierre Cordier a triomphé, avec 61,05% des voix, face à Mario Iglesias, maire UDI de Fumay qui se présentait pour La République en Marche.

Un long chemin politique

Son élection est l'aboutissement d'un long chemin politique entamé en 1998 lors des élections cantonales. Alors âgé de 26 ans, Pierre Cordier est battu, mais sera élu maire de Neufmanil en 2001, puis conseiller départemental en 2004.

Le nouveaud député divers droite fera son entrée ce mardi à l'Assemblée Nationale. Soutenu par les Républicains et l'UDI, il devra choisir son groupe parlementaire.

A cause de la loi sur le non cumul des mandats, Pierre Cordier va aussi délaisser sa municipalité et démissionner de son mandat de vice-président du conseil départemental.