Une salariée de l'enseigne Mim à Strasbourg réagit à la suppression d'emplois