Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Une entreprise auboise signe un contrat de plus de 8 millions d'euros avec la République Démocratique du Congo

Le ministre congolais de l'environnement, Athys Kabongo Kalonji et le directeur général de Cerene Services, Claude Boisson signent un contrat de plus de 8 millions d'euros pour cartographier la forêt congolaise. / © Olivier Mayer / France 3 Champagne-Ardenne
Le ministre congolais de l'environnement, Athys Kabongo Kalonji et le directeur général de Cerene Services, Claude Boisson signent un contrat de plus de 8 millions d'euros pour cartographier la forêt congolaise. / © Olivier Mayer / France 3 Champagne-Ardenne

Le ministre de l'environnement congolais, Athys Kabongo Kalonji, est venu, à la Chapelle-St-Luc, signer un contrat de plus de 8 millions d’euros avec Cerene Services, une entreprise spécialisée dans la cartographie.

Par Raphaël Doumergue

1,5 millions de km2 de forêt tropicale sur le territoire de la République Démocratique du Congo, c’est le nouveau terrain de jeu de Cerene Service. Cette entreprise de la Chapelle-St-Luc est spécialisée dans la cartographie, la topographie et la détection de réseaux.
A partir d’images aériennes et satellites, elle est chargée depuis ce jeudi 9 mars par le gouvernement congolais d’établir un état des lieux, une carte du domaine forestier.

L’objectif pour le ministre de l’environnement congolais venu signer hier le contrat c’est de mieux connaître les richesses de son pays et ainsi de mieux valoriser son crédit carbone.
Car la forêt congolaise représente 60% du territoire national et stocke plus de 8% du carbone mondial ce qui en fait le quatrième plus grand réservoir de carbone forestier du monde. Une véritable manne financière pour ce pays qui n’est que le 111e au classement du PIB mondial.  

L’entreprise chapelaine est présente depuis 3 ans sur le sol congolais. Pour son directeur général,  Claude Boisson : « L’avenir c’est l’Afrique, il y a énormément de potentiels et c’est là qu’il faut être aujourd’hui. Cela nous permet de valoriser nos références, notre légitimité et notre travail en France sur des marchés où il y a encore de forts besoins et peu de concurrence. » Quelques employés parmi la quarantaine que compte l’entreprise vont désormais se consacrer à cette partie de l’Afrique.

Voir le reportage de Tiphaine Le Roux et Olivier Mayer : 

Dans l'Aube, l'entreprise Cerene signe un contrat avec la République Démocratique du Congo

 

Sur le même sujet

Thermalisme dans le Grand Est

Près de chez vous

Les + Lus