Les cadeaux gênants de l'Azerbaïdjan

© France 3 Alsace
© France 3 Alsace

Très influent Azerbaïdjan. D'après une enquête internationale le pays aurait dépensé 2,5 millions d'euros entre 2012 et 2014 pour asseoir son influence à l'étranger, auprès d'élus et d'organismes. En Alsace, pas d'accusation de corruption mais les cadeaux de cet ancien pays soviétique dérangent. 

Par Marie Pouchin

Les vitraux de la cathédrale de Strasbourg (40.000 euros), une chaire à l’Université de Mulhouse (300.000 euros) ou encore une présence marquée à certains événements... Les cadeaux de l'Azerbaïdjan sont multiples en Alsace. 

Des cadeaux gênants

Des dons, pas d'accusation de corruption. Mais les cadeaux répétés de cet ancien pays soviétique, sont un peu gênants pour certains élus locaux comme le socialiste Philippe Bies qui considère que l'Azerbaïdjan n'est pas une démocratie.Ce n'est pas tout à fait l'avis du parlementaire Les Républicains André Reichardt, Il s'est rendu plusieurs fois dans ce pays en tant que sénateur et il affirme n'y avoir constaté aucune atteinte aux droits de l'homme.

« La diplomatie du caviar »

C'est comme cela qu'est surnommée aujourd'hui l'influence de l'Azerbaïdjan, en Europe. Le pays aurait dépensé 2,5 millions d'euros entre 2012 et 2014 pour asseoir son influence à l'étranger auprès d'élus et d'organismes.

Les cadeaux de l'Azerbaïdjan
D'après une enquête internationale le pays aurait dépensé 2,5 millions d'euros entre 2012 et 2014 pour asseoir son influence à l'étranger, à des élus et des organisations. En Alsace, on ne parle pas de corruption mais d'une "présence" embarrassante. - France 3 Alsace - ITW : A. Reichardt, sénateur LR 67 et P. Bies, conseiller municipal PS de Strasbourg.






Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Compagnie Yokaï - festival des marionnettes

Près de chez vous

Les + Lus