Hommage européen à Helmut Kohl le 1er juillet à Strasbourg

Le chancelier allemand Helmut Kohl lors de son allocution au Parlement européen à Strasbourg le 22 novembre 1989. On aperçoit au deuxième plan le président français François Mitterrand. / © Rolf Haid/picture alliance / dpa/MaxPPP
Le chancelier allemand Helmut Kohl lors de son allocution au Parlement européen à Strasbourg le 22 novembre 1989. On aperçoit au deuxième plan le président français François Mitterrand. / © Rolf Haid/picture alliance / dpa/MaxPPP

Une cérémonie officielle européenne en mémoire de l'ex-chancelier allemand Helmut Kohl, pilier de la construction de l'UE, aura lieu le samedi 1er juillet à Strasbourg, annoncent les institutions européennes. Angela Merkel, Emmanuel Macron et Bill Clinton sont attendus.

Par AFP

Emmanuel Macron, Angela Merkel et Bill Clinton participeront à la cérémonie européenne en mémoire de l'ex-chancelier allemand Helmut Kohl, pilier de la construction de l'UE, prévue le 1er juillet à Strasbourg (est de la France), a-t-on annnoncé officiellement mercredi à Bruxelles.  

Le chef d'Etat français, la chancelière allemande et l'ex-président américain prononceront chacun un discours, ainsi que les dirigeants des trois institutions de l'UE (Conseil, Commission et Parlement), au cours de cette cérémonie organisée au Parlement européen afin d'honorer la mémoire d'Helmut Kohl.

"Le cercueil de M. Kohl sera exposé en chapelle ardente et sera recouvert du drapeau européen", ont indiqué ces institutions dans un communiqué conjoint.

"Suite à la cérémonie européenne, qui devrait durer environ deux heures, (entre 11h et 13 h selon les informations de France 3 Alsace), le cercueil sera transporté en Allemagne, où l'ancien chancelier sera enterré après un requiem à la cathédrale de Spire (ouest de l'Allemagne)", précisent-elles. Selon les informations de France 3 Alsace, la cérém

Ce programme est annoncé alors que, selon les médias allemands, l'organisation des obsèques de M. Kohl suscitent des tensions entre les autorités allemandes et la famille, le magazine Spiegel affirmant même que sa veuve a tenté de s'opposer à un discours d'Angela Merkel à Strasbourg.

Selon der Spiegel, Maike Kohl-Richter souhaitait que le Premier ministre hongrois Biktor Orban, l'un des derniers responsables politiques à s'être entretenu avec l'ancien chancelier et un adversaire de la politique d'accueil des réfugiés d'Angela Merkel, puisse s'exprimer.

Cet hommage européen avait été proposé par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, dont M. Kohl fut "l'ami et le mentor", et incarna à ses yeux "l'essence même de l'Europe". Il s'agit d'une première dans l'histoire de l'UE, pour honorer l'un des trois dirigeants à s'être vu décerner le titre de "citoyen d'honneur de l'Europe", avec les Français Jean Monnet et Jacques Delors.

Considéré comme le père de la réunification allemande 45 ans après la Deuxième guerre mondiale, et comme un pilier de la construction européenne, M. Kohl est mort vendredi à 87 ans.









Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Maison incendié à Vrécourt (88)

Près de chez vous

Les + Lus