Strasbourg : les forains dans la rue

Manifestation des forains à Strasbourg / © A.Perreaut - France 3 Alsace
Manifestation des forains à Strasbourg / © A.Perreaut - France 3 Alsace

Une petite centaine de forains a manifesté jeudi dans l'Eurométropole. Ils demandent, entre autres, le maintien des fêtes foraines au centre-ville, dénoncent la hausse constante de leurs charges et la probable diminution des jours du marché de noël à Strasbourg. 

Par Danièle Léonard

"Les forains en colère !" 
C'est une première journée de mobilisation, probablement suivie d'autres d'ici le mois de juillet...

L'appel a été lancé par le Syndicat des industriels forains de l'Est de la France. Les points de rassemblements, initialement prévus aux quatre coins de la France, ont été successivement annulés ailleurs. 

Le cortège strasbourgeois est parti, jeudi matin, de Hoenheim pour se rendre place de l'étoile. Les forains se sont établis devant le centre administratif à midi. 
Sur place, le président de l'Eurométropole, Robert Herrmann, et le premier adjoint au maire, Alain Fontanel, ont rejoint la petite centaine de personnes installé autour d'un barbecue. Sur fond sonore rappelant l'ambiance festive de la foire. 


Des revendications multiples


Les forains portaient jeudi de multiples revendications...  

Priorité : l'avenir de la foire Saint-Jean, qui débute dans quelques semaines. Organisée du 24 juin au 16 juillet, elle devrait quitter le Wacken. Mêmes inquiétudes pour la foire de la place Gutenberg. 
Tous demandent le maintien des foires en centre-ville. 

L'autre événement déclencheur, c'est le marché de Noël. L'édition 2017, dont la durée pourrait passer de 30 à 24 jours, suscite la polémique. "Ils ne nous parlent pas", regrette Eric Bodein. 

Ce forain de père en fils depuis trois générations s'est vu, cette année, refuser par la mairie son emplacement habituel place Dauphine, pour le Carnaval et en octobre. "8 jours avant l'installation du carnaval. Un peu court pour se retourner et trouver d'autres solutions...", regrette-t-il. 


Interview Eric Bodein, forain



Les représentants syndicaux ont été reçus par le cabinet du maire et à la préfecture dans la matinée. 

Interview Hezedine Benmourdi, président du Syndicat des industriels forains de l'Est de la France


Les forains demandent plus largement la création d'un statut particulier.
Objectif : l'établissement d'un fond de commerce au même titre qu'un commerçant sédentaire et l'accès facilité aux crédits bancaires. 


"Il faut qu'ils trouvent leur place dans la Ville de manière correcte et que cela soit compatible avec les réalités de la Cité", affirme Robert Herrmann. Le président de l'Eurométropole a rencontré une partie des manifestants plus tôt dans la journée. 

Interview Robert Herrmann, président de l'Eurométropole


Le mouvement s'est en partie dispersé à partir de 14 heures, après une altercation entre manifestants.

Le reste du cortège s'est rendu à Mundolsheim, jusqu'au siège d'Electricité de Strasbourg, pour protester contre l'augmentation des tarifs, jusqu'à 250% selon eux. "Avant, nous n'avions que le coût d'entretien de la place", confie l'un d'eux. 

Si aucun accord n'est trouvé, les forains prévoient d'organiser des blocages aux entrées de la ville et sur le périphérique. 

Sur le même sujet

Chaumont : Une association forme des réfugiés à devenir interprète pour aider la justice

Près de chez vous

Les + Lus