Strasbourg : le paiement du stationnement se modernise

© Sebastien JARRY/MAXPPP
© Sebastien JARRY/MAXPPP

A compter du 1er janvier 2018, si l’on veut se garer dans certaines rues du centre de Strasbourg, il faudra se souvenir de son numéro de plaque d’immatriculation. Les tickets vont disparaître.

Par Caroline Moreau

Strasbourg fait partie des premières villes de France à adopter le système de paiement dématérialisé du stationnement. Depuis quelques mois, les automobilistes peuvent déjà régler leur parcmètre grâce à leur smartphone. Le dispositif est renforcé depuis le 6 mars.

Le paiement dématérialisé se développe à Strasbourg
Reportage de Françoise Bedin et Philippe Dezempte // Intervenants : Caroline Barriere, presidente de Parcus ; Pernelle Richardot, adjointe au maire de Strasbourg en charge du stationnement  - France 3 Alsace


Seul un secteur de la ville est pour le moment concerné : le périmètre de la zone 2 (voir sur la carte ci-dessous) qui englobe la moitié de la Grande Ile.
37 horodateurs y ont déjà été modifiés, afin d’être équipés des nouveaux écrans et claviers nécessaires.

© Eurométropole
© Eurométropole


Dans cette zone, plus besoin de ticket pour attester que l’on a payé à l’horodateur. Désormais il suffit de rentrer la plaque d’immatriculation de son véhicule dans la borne. Finis donc les allers-retours entre la borne et le véhicule, adieu le stress du dépassement de la durée de stationnement.

GENERALISATION A PARTIR DU 1er JANVIER 2018

Le dispositif est pour l’heure en phase expérimentale. Il faut donc pour l’instant continuer à afficher son ticket sur son tableau de bord. Une phase transitoire pour permettre aux usagers – et aux agents - de s’habituer à ce nouveau mode de paiement.
La mesure devrait être étendue à l’ensemble des zones de stationnement payant à partir de janvier 2018.

UNE MEILLEURE GESTION DU STATIONNEMENT

En généralisant le paiement dématérialisé, la ville a un autre objectif : collecter des données sur les usages de stationnement des automobilistes. Les enregistrements des durées de stationnement, leurs montants et leurs localisations vont permettre à la municipalité de mieux adapter la voirie. Elle envisage également à terme de pouvoir mieux informer les usagers en imaginant une carte où s'afficheraient en temps réel les places de parking disponibles.

COMMENT CA MARCHE ?

Vous avez déjà peut-être eu l'occasion de tester le dispositif. En effet, un système de paiement via smartphone existe depuis décembre 2016 à Strasbourg grâce à l'application "Whoosh!". Elle permet de payer directement par son téléphone ou son ordinateur, de prolonger la durée de son stationnement sans retourner à la borne et d'être alerté 10 minutes avant la fin de la validité de son ticket.
La plaquette de l'application Whoosh! / © Whoosh!
La plaquette de l'application Whoosh! / © Whoosh!

Les agents de la voirie sont équipés d'un terminal de type PDA connecté à l'application qui leur permet de vérifier la validité du paiement du stationnement en saisissant simplement le numéro d'immatriculation du véhicule.
La capitale alsacienne fait partie des 37 villes françaises équipées pour proposer ce service.

S'incrire sur l'application


 

Sur le même sujet

La VHD, maladie hémorragique décimes les lapins dans le Haut-Rhin

Près de chez vous

Les + Lus