Université : le programme européen Erasmus fête ses 30 ans

© Maxppp Jean Marc Loos
© Maxppp Jean Marc Loos

Une cérémonie était organisée ce mardi dans l'hémicycle du Parlement à Strasbourg pour célébrer cet anniversaire. Erasmus a déjà permis à plus de 9 millions de personnes de partir étudier à l'étranger.

Par France 3 Alsace avec AFP

Rien qu'en Alsace, 1 000 étudiants strasbourgeois partent chaque année avec ce programme d’échange européen. L’université de Strasbourg, la plus attractive de France en nombre d'étudiants accueillis, investit un million d’euros par an dans le programme Erasmus. Parmi les destinations les plus prisées : l’Angleterre et l’Allemagne.

Ce mardi, le Parlement européen avait invité symboliquement 33 personnes parties étudier à l'étranger avec Erasmus, une pour chaque pays participant. "Erasmus est une bonne réponse à la bêtise des égoïsmes nationaux et du repli sur soi, a souligné le président de la Commission, Jean-Claude Juncker lors de cette cérémonie, "Chaque euro que nous investissons dans le programme Erasmus est un investissement dans l'avenir, l'avenir d'un jeune et de notre idée européenne", a ajouté le chef de l'exécutif européen, à propos de ce dispositif considéré comme le programme européen ayant connu le plus grand succès.

Notre journaliste Fabien Farge nous apporte des précisions sur ce programme et nous propose de rencontrer une enseignante qui utilise Erasmus :
Université : le programme européen Erasmus fête ses 30 ans
Une cérémonie était organisée ce mardi dans l'hémicycle du Parlement à Strasbourg pour célébrer cet anniversaire. Erasmus a déjà permis à plus de 9 millions de personnes de partir étudier à l'étranger.  - Fabien Farge et Valérie Ruiz Suri
 

Créé le 15 juin 1987, le programme Erasmus  permettait à l'origine aux seuls étudiants de partir suivre une année de cursus à l'étranger. Mais il n'a cessé de s'étendre, passant de 11 pays inscrits au départ à 33 pays participants. Désormais nommé Erasmus+, il a aussi gagné élèves du primaire et du secondaire, des lycées professionnels et même des demandeurs d'emplois.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Nouzonville : l'Etat devra verser 30.000 euros aux anciens patrons de Thomé-Génot

Près de chez vous

Les + Lus