Route 67

Du lundi au vendredi à 19h15
Logo de l'émission Route 67

Jean-Michel Obrecht est maraîcher explorateur

© A. Rapp
© A. Rapp

Route 67 a rendez-vous avec Jean-Michel Obrecht, un maraîcher alsacien, qui vit à Handschuheim dans le Bas-Rhin et qui s'est pris de passion pour les légumes anciens et originaux. Le cultivateur bénéficie depuis d'une certaine notoriété dans la région.

Par YL

Pas un chat ou presque ce matin-là car il faisait un froid de canard à la ferme Obrecht. Pourtant Jean Michel était au champ, occupé à récolter les rares légumes encore en terre en cette saison comme les choux et les poireaux par exemple. Comme chaque matin, Jean Michel va ensuite préparer ses commandes de légumes pour la vingtaine de restaurateurs qu'il fournit. Pour cela, il fait un détour par sa cave où sont stockées ses pommes de terre, ses carottes et de biens curieux tubercules. Il nous montre des capucines tubéreuses ou l'oca du Pérou qui est une plante de la famille des oxalidacées, originaire des plateaux andins. Jean-Michel veut les proposer aux chefs qu'il connaît afin de leur faire découvrir de nouveaux produits pour qu'ils fassent des tests et proposent de nouvelles recettes.
A la découverte des légumes anciens avec Jean-Michel Obrecht, le "maraîcher explorateur"
Route 67 a rendez-vous avec Jean-Michel Obrecht, un maraîcher alsacien, qui vit à Handschuheim dans le Bas-Rhin et qui s'est pris de passion pour les légumes anciens et originaux. Le cultivateur bénéficie depuis d'une certaine notoriété dans la région.  - Arnaud rapp et Thierry Sitter
Visite ensuite dans le magasin de la ferme où notre cultivateur conserve bien d'autres légumes étranges. C'est sa grand-mère, elle-même toujours en recherche de curiosités gustatives, qui a donné à Jean Michel ce goût pour la nouveauté. Il y a par exemple ces betteraves qui, au lieu d'êtres rouges, ont une belle couleur jaune d'or chez lui. Il adore découvrir ainsi de nouveaux légumes, de nouvelles plantes, des couleurs insolites. Une passion qu'il met à présent au servive des professionnels comme des particuliers

Après des études supérieures et une maîtrise en biochimie sciences du végétal, Jean Michel, en mal de contact avec la terre, avait repris la ferme familiale en 2007. Il l'exploite seul depuis cette date. C'est lui qui a eu l'idée de contacter certains restaurateurs et de leur proposer ses productions. Nous l'avons accompagné sur les routes du département
, pour une livraison dans les cuisines de ces professionnels. Au menu : une recette à base de poires de terre ou encore un rissotto à base de légumes oubliés.








L’aire d'accueil des gens du voyage de la Prayelle à Sedan fermé pour travaux