Emploi : les secteurs qui recrutent dans le Grand Est

© Lionel VADAM / MaxPPP
© Lionel VADAM / MaxPPP

Selon une enquête de Pôle Emploi, plus de 145.000 recrutements sont envisagés dans le Grand-Est pour 2017. Parmi eux, 36% auront du mal à être pourvus. Retrouvez le top 15 des métiers les plus recherchés dans notre grande région.

Par IG

147.304. C'est le nombre de recrutements envisagés cette année dans le Grand Est, un chiffre en hausse de 8% par rapport à 2016. C'est le résultat de l'enquête annuelle de Pôle Emploi sur les besoins en main-d'oeuvre dans notre région.

Un établissement sur cinq envisage de recruter au cours de l'année 2017. Il s'agit en grande majorité d'entreprises de plus de 200 salariés.

Avec plus de la moitié des intentions d'embauche, les services constituent le premier secteur qui recrute dans le Grand Est. L'agriculture, la construction, le commerce de détail, l'industrie agroalimentaire et le commerce de gros offrent aussi de belles perspectives d'emplois.


Top 15 des métiers les plus recherchés dans le Grand Est (hors emploi saisonnier)

1- Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM)
2- Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales
3- Aides-soignants (aides médico-psycho, aux. puériculture, ass. médicaux...)
4- Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine (y compris crêpes, pizzas, plonge...)
5- Commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise)
6- Secrétaires bureautiques et assimilés (y compris secrétaires médicales)
7- Employés de maison et personnels de ménage
8- Conducteurs routiers et grands routiers
9- Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices
10- Artistes, professeurs d'art (musique, danse, spectacles)
11- Cuisiniers
12- Conducteurs et livreurs sur courte distance
13- Agents administratifs divers (saisie, assistanat RH, enquêtes...)
14- Ouvriers non qualifiés du second oeuvre de bâtiment
15- Agent de services hospitaliers


Difficultés à recruter

Cette hausse des intentions d'embauche annonce-t-elle une baisse du taux de chômage ? Pas sûr, car 41% des projets de recrutement concernent des emplois saisonniers, par définition temporaires. Parmi eux, près de de la moitié concernent des viticulteurs et des ouvriers agricoles notamment en Champagne.

Certains postes pourraient ne pas trouver preneurs. Plus d'une embauche sur trois, soit 36% des projets totaux, est jugée difficile par les employeurs. Il s'agit de métiers pénibles, souvent mal payés, comme les aides à domicile et les aides ménagères.
Les secteurs de la construction, la métallurgie, l'information et communication, l'hébergement et la restauration peinent aussi à embaucher.


Disparités régionales

Trois départements concentrent plus de la moitié des intentions d’embauche (52%) : la Marne, la Moselle et le Bas-Rhin.
La part d’établissements recruteurs est la plus faible en Haute-Marne en 2017.

© Pôle Emploi
© Pôle Emploi


 

 

Voir notre reportage

Emploi : les secteurs qui recrutent dans le Grand Est

 

Méthodologie

L’enquête porte sur l’ensemble des employeurs hors administrations de l’État (Ministères, Police, Justice…) et entreprises
publiques (Banque de France…).
Pour établir son rapport, Pôle emploi a interrogé plus de 180.500 entreprises de la région Grand Est. 37.500 ont répondu au questionnaire, soit un peu plus du quart des entreprises sollicitées. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des employeurs de la région.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Images d'archives - Prunelle et Philou au zoo de l'Orangerie

Près de chez vous

Les + Lus