Haut-Rhin : 600 euros pour remplacer son vieux chauffage bois

© Maxppp Jean-Marc LOOS
© Maxppp Jean-Marc LOOS

Le chauffage au bois représente près de 60 % des émissions de particules fines l'hiver en pays Thur Doller. Les pouvoirs publics ont mis en place une aide à l'achat pour que les particuliers puissent remplacer leurs vieux poêles, cheminée, chaudières à bois datant d'avant 2002.

Par PhD

Derrière la maison de monsieur Schmitt se cache une antiquité : un poêle à bois datant du XIXe siècle, devenu indésirable. Le propriétaire l'utilisait comme chauffage d'appoint l'hiver mais ces dernières années, le poêle fonctionnait moins bien et polluait de plus en plus. "35 ans, il a fait son temps", constate Robert Schmitt.

Il a donc fallu lui trouver un remplaçant, plus écologique mais plus cher aussi. L'investissement dans un poêle nouvelle génération est important pour ce couple de retraités qui a dépensé près de 3000 €. Alors l'aide à l'achat de 600 € proposée dans le territoire a convaincu les Schmitt de franchir le cap. "Si on peut apporter notre pierre à l'édifice pour moins polluer, on le fait, on essaye, dans la mesure de nos moyens", dit Chritiane Schmitt.


Comme ce couple, plus de 8000 foyers utilisent le chauffage au bois dans le pays Thur Doller. En période hivernale, c'est près de 60 % des émissions de particules fines, classées cancérigènes. Cette forte pollution est causée par un matériel vieillissant. Les chauffage à bois récents permettent de limiter ces émissions. L'opération concerne également les cheminées ou les chaudières. 270 foyers pourront être concernés d'ici à l'automne 2018, à condition que leur matériel date d'avant 2002. Un enjeu sanitaire pour le territoire. Une manière d'accompagner aussi la filière bois et l'artisanat local. Des formations avec des professionnels pour mieux utiliser son chauffage au bois seront d'ailleurs proposées dès la rentrée prochaine.

Sur le même sujet

Vosges FM met le cap sur Epinal

Près de chez vous

Les + Lus