Haut-Rhin : nettoyage de printemps au Grand Ballon

Sur les sommets du grand Ballon d'Alsace, des bénévoles démontent une ancienne piste de luge d'été depuis mercredi. L'installation était à l'abandon depuis 13 ans. 

Par PhD

La vieille piste de luge commençait à prendre racine. Pour l'effacer complètement du paysage, il faut débarrasser pas moins de onze tonnes de ferraille, de plaques de fibre de verre et les bras ne suffisent pas pour venir à bout de ces déchêts encombrants. "On a de la chance d'avoir un Manitou qui nous permet de nettoyer un peu plus facilement, explique Mars Ferré, le bénévole de l'association Mountain Wilderness, mais il y a des endroits où on est obligé d'y aller à la main".

Le paysage et le grand ciel bleu mercredi au sommet du Grand Ballon donnaient du courage à la vingtaine de bénévoles à pied d'oeuvre toute la journée. Ces derniers appartiennent à Mountain Wilderness, une association internationale de protection de la montagne qui pilote le démontage de cette luge. Ce collectif s'implique sur tous les massifs de France. Cette fois-ci, ils ont répondu à l'appel du propriétaire de la structure qui ne pouvait pas conduire seul ce chantier particulier. Frédéric Brille le reconnaît : "Au niveau main d'oeuvre, c'était un peu compliqué de tout enlever nous même. Je suis très content que ça soit débarrassé aujourd'hui".
Haut-Rhin : nettoyage de printemps au Grand Ballon
Sur les sommets du grand Ballon d'Alsace, des bénévoles démontent une ancienne piste de luge d'été depuis mercredi. L'installation était à l'abandon depuis 13 ans - Loïc Schaeffer et Tassilo Holz


Cette opération montagne propre rassure également le directeur du Parc naturel régional des ballons des Vosges car ces vieilles installations abandonnées représentaient un danger : "Beaucoup de gens viennent se promener, des enfants, des familles (...) il faut sécuriser quand on peut", nous dit Olivier Claude. 

Le Grand Ballon culmine à 1424 mètres, c'est le plus haut sommet du massif vosgien, appelé aussi le Ballon de Guebwiller. Il est classé "Site Natura 200" et compte vingt espèces de plantes protégées. Le sommet est équipé depuis 1997 d'un radar servant à l'aviation civile, pour la gestion du trafic aérien du centre de contrôle régional de Reims ainsi qu'à l'approche des aéroports de Mulhouse et Strasbourg.

Sur le même sujet

Partir en bus low cost depuis Strasbourg

Près de chez vous

Les + Lus