Colmar : une femme médecin abattue à la clinique du Diaconat, le meurtrier s'est suicidé

Le drame s'est déroulé ce jeudi peu avant 8h. Alors qu'elle arrivait à son travail, une médecin gériatre a été tuée par balle à la clinique du Diaconat. L'auteur des coups de feu était son beau-père. Ce dernier a retourné l'arme contre lui. Son décès a été annoncé en fin de matinée.  

Par PhD

Actualisé à 18h 15 :

Le procureur de la République de Colmar Christian de Rocquigny a tenu une conférence de presse dans l'après-midi au tribunal de grande instance de la ville. Il a apporté des précisions sur les faits qui se déroulés jeudi matin à 8h sur le parking de la clinique du Diaconat. Le meurtrier est un retraité de 66 ans, ancien commerçant. Il a attendu l'arrivée sa belle fille, médecin à la clinique, puis a échangé quelques mots avec elle sur le parking avant de tirer sur elle une balle à l'aide d'un pistolet 357 magnum. La victime a chuté sur le sol, son beau père a alors fait feu une nouvelle fois à quatre reprises.

Le meurtrier, qui a agi avec préméditation, a aussitôt retourné son arme contre lui et s'est tiré une balle dans la tempe. Pris en charge par les secours, il est décédé en arrivant à l'hôpital Pasteur. Selon les premiers éléments de l'enquête, cet homme souffrait de troubles psychiatriques non soignés, il était colérique, voire tyrannique et il était en conflit avec sa famille, plus particulièrement avec son fils.

Le fils du meurtrier est le mari de la victime. C'est un cardiologue de 38 ans qui exerce en libéral et intervient à la clinique du Diaconat. Il a été entendu en fin de matinée par les policiers de Colmar. La femme du meutrier doit elle aussi être entendu vendredi et son domicile sera perquisitionné, a précisé le procureur. Les enquêteurs veulent connaître à présent les raisons précises qui ont  poussées ce retraité à tuer sa belle fille. 



La réaction de Didier Paneau, le président de la commission médicale de l'établissement du Diaconat de Colmar recueillie jeudi matin par notre équipe sur place : 
Fait divers à la clinique du Diaconat de Colmar
La réaction de Didier Paneau Président de la commission médicale - établissement du Diaconat - au micro de Marie Coulon

Le tireur aurait attendu sur le parking de la clinique l'arrivée du médecin. Cette femme d'une quarantaine d'années s'apprêtait à prendre son service lorsque son agresseur a tiré sur elle à plusieurs reprises à l'aide d'un pistolet. Il a fait feu à cinq reprises, elle a été tuée sur le coup. 

L'agresseur est âgé d'une soixantaine d'années, c'est le beau père de la jeune femme. Après son geste, il a tenté de mettre fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête. Il est mort quelques heures plus tard. Pompiers, policiers et des équipes du Samu se trouvent de ce matin sur les lieux du drame.

Colmar : une femme médecin abattue à la clinique du Diaconat, le meurtrier s'est suicidé

 


Sur le même sujet

L'Alsace à moto : de Turckheim au Markstein

Près de chez vous

Les + Lus