Un crash-test pour sensibiliser les lycéens à la Sécurité Routière

Au sol, le mannequin qui représente Alex, un adolescent à scooter qui avait mal fixé son casque. / © C. Moreau / France 3 Alsace
Au sol, le mannequin qui représente Alex, un adolescent à scooter qui avait mal fixé son casque. / © C. Moreau / France 3 Alsace

1000 élèves de cinq lycées colmariens ont participé à une grande journée de sensibilitation à la sécurité routière au parc expos de Colmar. Avec reconstitution d'accidents pour marquer les esprits.

Par Caroline Moreau

L'ambiance est plutôt joyeuse et détendue, digne d'une cour de lycée, sur les parkings extérieurs du parc expos. Des centaines de lycées sont amassés autour des grilles installées pour l'opération. Mais les visages vont vite se crisper et les cris des élèves céder au silence.

Une société su sud de la France, spécialisée dans la reconstitution d'accidents, a spécialement fait le trajet pour cette journée de sensibilisation. L'un des deux animateurs met son casque, monte dans son véhicule récupéré à la casse pour l'occasion. Il se positionne au bout du parking, s'élance et percute un scooter à 50 km/h. Le mannequin installé sur le deux-roues va s'envoler, percuter le pare-brise avant d'être projeté devant le véhicule. Le scooter va finir sa course plusieurs dizaines de mètres plus loin dans une barrière.

Le scooter du mannequin Alex a glissé sur plusieurs dizaines de mètres avant d'arrêter sa course dans des barrières / © C. Moreau / France 3 Alsace
Le scooter du mannequin Alex a glissé sur plusieurs dizaines de mètres avant d'arrêter sa course dans des barrières / © C. Moreau / France 3 Alsace


Le mannequin s'appelle Alex. C'est un adolescent, fan de moto et très prometteur en stunt (voltige à moto). Comme de nombreux jeunes, Alex a mal enfilé son casque ce matin-là quand il part au lycée. Il ne l'a mis qu'à moitié, pour ne pas abîmer sa coiffure. Sur le trajet, un automobiliste va griller une priorité et percuter Alex. Sa tête tapera la première sur le pare-brise. Le jeune homme meurt sur le coup. Voilà l'histoire racontée aux lycéens hier. Une histoire inspirée d'un fait réel.

Crash-test vu du véhicule
Le crash-test vu de l'intérieur du véhicule - Pascal Dragotto

"C'était hyper émouvant, j'ai même pleuré. On croyait que non mais en fait, ça peut nous arriver à tous" réagit Chloée, 16 ans. Emeline, elle, circule à scooter, comme beaucoup des copains de son village : "y'en a beaucoup qui mettent mal leur casque, comme ça à moitié, mais demain je vais aller les voir et leur dire qu'il ne faut plus faire ça".

La démonstration est violente, choquante. Et c'est le but : marquer les esprits de ces jeunes qui dans leur majorité ne sont pas encore conducteurs, mais déjà tous passagers. Et cible privilégiée des drames de la route si l'on en croit les statistiques : en 2016, sur 25 personnes décédées dans un accident dans le Haut-Rhin, 12 avaient moins de 25 ans.

Les crash-test se voulaient plus vrais que nature : intervention des pompiers après un "faux" accident. / © C. Moreau / France 3 Alsace
Les crash-test se voulaient plus vrais que nature : intervention des pompiers après un "faux" accident. / © C. Moreau / France 3 Alsace


"C'est choquant mais on fait exprès. On a 25 ans d'expérience dans ce genre de reconstitution d'accidents pour des opérations de sensibilisation routière. Ce qu'ils ont vu aujourd'hui, ils ne l'oublieront pas", explique Pascal Dragotto, celui qui jouait le rôle de l'automobiliste dans le crash-test. "Il faut qu'ils voient la réalité des choses, qu'ils comprennent qu'ils sont vulnérables".

L'opération était conjointement organisée par la préfecture du Haut-Rhin, l'éducation nationale et les différents services de secours du département. Les 1000 présents présents provenaient de cinq lycées colmariens ; Camille Sée, Schöngauer, Schwendi, Ingersheim et Blaise Pascal. Après cette journée "spectaculaire" au parc expos, le travail de sensibilisation des jeunes va se poursuivre dans les établissements, avec des ateliers sur les risques au volant que constitue l'alcool, la vitesse, les mauvais comportements.

Opération crash-test pour des lycéens colmariens
Reportage de Caroline Moreau et Anne-Laure Herbet // Intervenants : Chloée, 16 ans ; Amir, 17 ans ; Marie-Madeleine Jonas, responsable sécurité routière à la préfecture du Haut-Rhin - France 3 Alsace

 

Sur le même sujet

Le commissariat de Troyes ouvre ses portes

Près de chez vous

Les + Lus