Histoires 14-18 : le Zeppelin abattu

© BDIC Fonds Valois/Gallica BNF/Collection privée David Méchin/Pathé Gaumont
© BDIC Fonds Valois/Gallica BNF/Collection privée David Méchin/Pathé Gaumont

Par France 3

Nous sommes à Serqueux, une petite commune haut-marnaise près de Bourbonne-les-Bains. Située à l’arrière du front, la ville va pourtant être marquée par la guerre. En octobre 1917 un zeppelin allemand de retour de mission, s’y écrase au beau milieu d’un bois.

Initialement cantonnés à des opérations de reconnaissance, dès le début de la guerre les zeppelins bombardent à très haute altitude des objectifs militaires jugés stratégiques.
Mais les tirs sont souvent imprécis et causent de lourdes pertes chez les civils français qui surnomment vite ces dirigeables « les tueurs de bébés » et « les pirates de l’air ». Le zeppelin et ses attaques surprises, souvent de nuit, devient vite un véritable mythe, une arme autant guerrière que psychologique, qui peut atteindre jusqu’à 6500 mètres d’altitude.
Un monstre de l’air de plus de 200 mètres de long, dont un exemplaire, le L 49, vient s’écraser ici même.

Histoires 14-18 : le Zeppelin abattu
Source archives : - BDIC Fonds Valois - Gallica BNF - Musée de Langres - Collection privée David Méchin - Pathé Gaumont  - France 3 - M. Guillerot


Le 20 octobre 1917, de retour d’un raid aérien sur les côtes anglaises, 13 zeppelins sont poussés par le vent derrière la ligne de front, à l’Est de la France. L’artillerie et l’aviation française en détruisent 5, tuant l’ensemble des équipages.
Incapable de se repérer en raison d’un épais brouillard au sol, le L49,lui, est pris en chasse par l’escadrille N-152, surnommée l’escadrille des crocodiles. Contraint d’atterrir, l’appareil est intact.
Son commandant, qui croit avoir atterri aux Pays-Bas, s’apprête à l’incendier selon les consignes reçues, mais un paysan, arrivé sur place, l’en empêche sous la menace d’un fusil.
Rapidement, le zeppelin attise la curiosité des politiques, des militaires et des simples curieux qui se pressent pour voir de près le dirigeable. En quelques semaines, plusieurs milliers de personnes viennent sur place, certaines d’entre elles repartant même avec des éléments du L 49 qui finit entièrement démonté par les autorités…

Instrumentalisée par la propagande, largement médiatisée, cette victoire française donnera lieu à une exposition dans la cour des Invalides à Paris. Une manière pour les autorités françaises d’en finir une fois pour toute avec le mythe du zeppelin indestructible





 

Sur le même sujet

Sécurité : Une concertation pour mieux pour mieux répondre aux attentes du terrain

Près de chez vous

Les + Lus