Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Aube : narcoleptique à cause d'un vaccin ?

© France 3 CA
© France 3 CA

La vaccination contre la grippe A serait à l'origine de la narcolepsie dont souffre une jeune auboise de 12 ans.

Par CM

video title

Aube : narcoleptique à cause d'un vaccin ?

Une jeune fille de 12 ans est atteinte de narcolepsie depuis 2 ans. sa mère pense que la maladie est due à la vaccination contre la grippe A.

Soraya a 12 ans. Depuis décembre 1999, date de sa vaccination contre la grippe H1N1, elle souffre de narcolepsie, une maladie qui entraîne des troubles du sommeil et se manifeste notamment par des endormissements soudains à n'importe quel moment de la journée. Sa mère pense que le vaccin est à l'origine de cette maladie.

Depuis la campagne de vaccination, une centaine de cas de narcolepsie auraient été diagnostiqués en France. Pour l'heure, rien ne peut faire le lien de cause à effet avec certitude entre la vaccination et l'apparition de la maladie neurologique, mais il y a des presomptions quant à une éventuelle incidence.

L'Agence européenne du médicament (EMA) a ouvert une enquête pour déterminer l'existence d'un lien entre le vaccin contre la grippe A (H1N1) Pandemrix et les cas de narcolepsie observés en Europe (en France, en Finlande et en Suède notamment.


 
La mère de Soraya a décidé de monter une association pour se regrouper avec d'autres malades présentant les mêmes troubles qu'ils imputeraient au vaccin.
Les personnes intéressées peuvent la contacter à l'adresse suivante :

sosomanel10@yahoo.fr


Le point de l'AFSSAPS

 Les autorités sanitaires finlandaises et suédoises, ainsi que l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) ont signalé en août 2010 plusieurs cas de narcolepsie chez des personnes ayant été vaccinées contre la grippe A(H1N1) durant la campagne de vaccination pandémique 2009-2010. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a immédiatement engagé une réévaluation du bénéfice/risque du vaccin Pandemrix®.
A la date d'avril 2011, les données françaises de pharmacovigilance montrent 25 cas de narcolepsie rapportés chez les 5,7 millions de personnes vaccinées avec Pandemrix® et Panenza®, dont 11 chez des enfants âgés de moins de 16 ans. Le nombre de cas rapportés chez les adolescents vaccinés est légèrement supérieur au nombre de cas attendus dans cette tranche d’âge. En analyse globale, le nombre de cas de narcolepsie observés après vaccination contre la grippe A(H1N1) n'est pas supérieur à celui attendu dans la population générale hors vaccination.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'Afssaps



Une étude finlandaise confirme un lien entre le vaccin et la maladie

Selon une étude révélée par l’Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL), le vaccin Pandemrix contre la grippe A H1N1, utilisé au cours de l’hiver 2009-2010, serait bien lié à l’augmentation des cas de narcolepsie chez les 4-19 ans.

Les jeunes de cette classe d’âge qui ont reçu le Pandemrix seraient 12,7 fois plus susceptibles de développer la narcolepsie que ceux qui ne l’ont pas reçu, selon l’étude. Les personnes ayant développé la maladie avaient des prédispositions génétiques, précise-t-elle. Le vaccin ne semble pas être lié à la maladie chez les enfants en-dessous de 4 ans et chez les jeunes plus âgés que 19 ans.

Source : Psychomedia

A la date d'août 2010, 6 cas de jeunes enfants vaccinés présentant des troubles de narcolepsie ont été recensés en Suède.

En savoir plus sur la narcolepsie

La narcolepsie, ou maladie de Gélineau, est un trouble du sommeil chronique caractérisée par un temps de sommeil excessif durant lequel un individu ressent une extrême fatigue et peut possiblement s'endormir durant un temps mal-adapté, comme au travail ou à l'école. Les narcoleptiques souffrent habituellement de troubles nocturnes du sommeil et d'un temps de sommeil anormal, qui prête à confusion avec l'insomnie. Lorsqu'un narcoleptique s'endort, il fait généralement l'expérience d'un sommeil paradoxal durant une dizaine de minutes ; alors que la vaste majorité des individus n'atteignent le sommeil paradoxal qu'après 90 minutes.

Un autre problème surgissant chez les narcoleptiques est la cataplexie, une faiblesse musculaire soudaine ressentie lors d'une période d'émotions fortes. Ces émotions se manifestent souvent lors de faiblesses musculaires allant d'un relâchement des muscles faciaux à peine perceptible jusqu'à l'abandon de la mâchoire ou de la tête, une faiblesse au niveau des genoux, ou un effondrement total. Habituellement, le langage et la vision sont troublées (double vision, incapacité à se concentrer), mais l'ouïe et la conscience restent normales. Dans de rares cas, le corps d'un individu peut se paralyser et les muscles peuvent devenir raides.

La narcolepsie est un trouble neurologique du sommeil. Elle n'est ni causée par un trouble mental, ni par des problèmes psychologiques. La cause proviendrait d'anomalies génétiques affectant les facteurs biologiques spécifiques cérébraux.

Chaque année, 900 nouveaux cas de narcolepsie sont dénombrés en France.


Traitements
Les traitements existants à ce jour visent seulement l'apaisement des symptômes et non la cause de cette maladie extrêmement complexe. Dans de nombreux cas, des siestes organisées peuvent réduire la nécessité du traitement ou améliorer son efficacité. Leur pratique n'est pas immédiate et demande un certain entraînement et une certaine persévérance pour devenir efficace. Mais pour certains malades, la pratique de ces siestes est insuffisante et la maladie reste lourdement handicapante.

Source : Wikipedia

Sur le même sujet

La demande en mariage de Jérémy Grimm

Près de chez vous

Les + Lus