Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Nancy - Sur le plateau du 19-20, Jean-Marie Cavada roule pour Emmanuel Macron

Jean-Marie Cavada vient expliquer son ralliement à Emmanuel Macron / © France 3 Lorraine
Jean-Marie Cavada vient expliquer son ralliement à Emmanuel Macron / © France 3 Lorraine

L'ancien journaliste Jean-Marie Cavada, désormais député européen centriste, a participé vendredi 31 mars 2017 à une réunion publique, pour venir expliquer pourquoi il apportait son soutien à Emmanuel Macron. Avant cette réunion, il a fait escale dans le studio du JT de France 3 Lorraine.

Par Bruno Demange

Jean-Marie Cavada, c'est d'abord une grande carrière journalistique : la présentation des journaux de la 2ème chaine en 1972, du Soir 3 en 1978, avant de devenir directeurde l'information d'Antenne 2 en 1986.
L'année suivante, il s'investit sur le magazine "la marche du siècle" jusqu'en 1994. Là, c'est un autre investissement qui se présente à lui : la chaîne "la cinquième" qui partage avec ARTE le créneau de l'ancienne "5".
En 1998, il devient ensuite président de Radio France, succédant à Michel Boyon.

Mais depuis quelques années, 2004 plus précisément (et la campagne pour les élections européennes), c'est devenu une vie politique.
Celle-ci débute par la conduite de la liste UDF de la circonscription Sud-Ouest. Il devient alors député européen (groupe ADLE) et préside la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures. 


Pour 2017, le choix de Jean-Marie Cavada est logique : il se rallie derrière Emmanuel Macron ! Pourquoi ?
Cavada sur pourquoi Macron
Jean-Marie Cavada explique qu'Emmanuel Macron s'inscrit dans l'esprit de 1958, au delà des partis - France 3 Lorraine

Cette démarche s'inscrit donc dans l'esprit de tout son parcours politique.

Dès 2007, il fait partie de l'équipe de campagne rapprochée de François Bayrou pour l'élection présidentielle. Il se présente ensuite aux élections législatives dans le Val-de-Marne (au nom de l'UDF), et devient, au soir du premier tour, l'un des rares candidats UDF présents au second tour...mais il est ensuite battu par le candidat sortant de l'UMP, Henri Plagnol (en ne recueillant que 45,77 % des suffrages exprimés).
Très critique à l’égard de la direction de l'UDF-MoDem, il quitte ce parti en novembre 2007, avant de créer le mouvement « Avenir démocrate ». Son idée affichée est de rassembler des personnalités politiques, des intellectuels, des chercheurs, des économistes et des représentants de la société civile décidés à fonder une démarche politique nouvelle. En mars 2008, il présente une liste d’ouverture dans le 12ème arrondissement de Paris, avec le soutien de l'UMP, dont Christine Lagarde. Il est en deuxième position, avec 24,31 % au premier tour et 35,23 % au second (et réalise le plus mauvais score de la droite et du centre dans cet arrondissement depuis 1977). Comme tête de liste, il est néanmoins élu au conseil de Paris. Il démissionne de son mandat de conseiller de Paris le 16 décembre 2010.
En 2009, le Nouveau Centre le désigne comme chef de file pour les élections européennes dans la circonscription Île-de-France. Il est réélu, le 7 juin, comme troisième de liste, derrière Michel Barnier et Rachida Dati. Au niveau européen, Jean-Marie Cavada prend alors la présidence de la délégation Nouveau Centre au sein du PPE, et la vice-présidence des députés élus en France au sein du PPE. Il est aussi membre de la commission Culture et Éducation, membre suppléant de la commission des Affaires juridiques, et président de l'intergroupe « Media » au Parlement européen. En 2011, il est reconnu 3e député européen le plus influent du Parlement.
En 2014, il est à nouveau candidat aux élections européennes sur la liste UDI-MoDem d'Île-de-France, en deuxième position.
Le 8 septembre 2014, Jean-Marie Cavada prend la présidence de "Nous Citoyens", et annonce dex jours plus tard qu'il quitte l'UDI et le Nouveau Centre (dont il était vice-président). Neuf mois plus tard, le 29 juin 2015, il annonce sa démission de "Nous Citoyens", décision justifiée par des divergences de point de vue sur la gouvernance du mouvement. Et il rejoint "Génération citoyens" à l'issue de l'été.

C'est un autre dénominateur commun de tout son parcours politique : Jean-Marie Cavada a toujours été pro européen.
Mais alors que l'Europe d'aujaurd'hui est, d'après lui, quelque peu "en panne", l'ancien journaliste retient des propos d'Emmanuel Macron à ce sujet des idées intéressantes. Pour Jean-Marie Cavada, c'est par la voie européenne que la France pourra se redresser... C'est ce qu'il nous a expliqué sur le plateau du 19/20, spécifiquement pour les internautes ...
Cavada sur l'Europe
Jean-Marie Cavada explique comment il voit l'avenr de l'Europe (et le redressement de la France qui en est lié) - France 3 Lorraine

Enfin, autre question spécifique pour Internet : Régis Gaudu a posé une question sur le devenir de Jean-Marie Cavada en cas de victoire d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle. Préalablemant, une autre question lui a été posée au sujet des critiques effectuées contre la presse.
Voici donc ce que le journaliste lorrain a répondu...
Cavada sur presse et sur ses intentions
Jean-Marie Cavada réagit sur les attaques contre la presse lors de cette campage et répond à une petite question sur l'après élection - France 3 Lorraine
 


Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Service des urgences pédiatriques de Reims

Près de chez vous

Les + Lus