Maires alsaciens, ils ont préféré parrainer les “petits candidats”

Image d'illustration / © Maxppp/P. Bonniere
Image d'illustration / © Maxppp/P. Bonniere

Certains maires alsaciens ont préféré parrainer des "petits candidat"s. Un choix assumé, qui se fait aussi bien par affinité personnelle que par souci du pluralisme.

Par YL

Pour la première fois dans une élection présidentielle, les parrainages accordés aux candidats sont rendus publics. Une mesure de transparence inédite dans l’histoire de la Ve république qui peut réserver quelques surprises quand on jette un œil de plus près.

En Alsace, 333 élus, dont 260 maires ont apporté leur soutien. Si François Fillon est le candidat qui recueille le plus de parrainages, certains élus ont préféré appuyer les petits candidats étrangers aux grandes formations politiques.

La récolte des parrainages peut parfois virer au harcèlement pour certains élus. Pierre Thielen, le maire de Gresswiller (Bas-Rhin) a été contacté par 8 candidats. Pourtant son choix s’est porté vers un homme qui n’était pas assuré d’être qualifié il y a encore quelques jours, Jean Lassalle.

L’homme plutôt que le programme

Même si le maire de cette commune du Bas-Rhin est conscient de la très faible probabilité que son candidat accède au second tour, les deux hommes partagent certaines idées, notamment le rejet de la réforme territoriale. Mais c’est davantage sur l’homme sur le programme que s’est basé le choix de Pierre Thielen.

Quelqu’un qui paraît sincère, qui paraît faire du terrain est pour moi beaucoup plus intéressant que ceux qui ont des étiquettes politiques.

Au total, celui qui se définit comme le candidat de la ruralité a obtenu 13 parrainages en Alsace. Mais si Jean Lassalle est un nouveau venu dans la course à l’Elysée, un vétéran a quant à lui obtenu 25 parrainages dans la même zone : Jacques Cheminade.

C’est par souci du pluralisme que le maire de Sermersheim (Bas-Rhin), Yves Guillou a accordé au candidat de la colonisation martienne.

Il est important que des personnes comme lui puissent apporter de nouvelles idées

L’Alsace compte près de 900 maires, mais seulement 260 ont donné leur signature a un candidat.

Qui a parrainé les petits candidats en Alsace ?
Intervenants : Pierre, Thielen, maire de Gresswiller; Yves Guillou, maire de Sermesheim; - France 3 Alsace - D. Meneu et X. Ganaye


Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Qui a parrainé les petits candidats en Alsace ?

Près de chez vous

Les + Lus