Suède-Châlons-en-Champagne : Jérémy Warin et son fils Nathan retenus par mesures de protection

Un père de famille originaire de Châlons-en-Champagne et son fils de un an et demi sont retenus depuis 7 semaines, par mesure de sécurité, dans une maison de protection des familles à 40 km de Malmö (Suède).

© Photo famille Warin
La situation semble incroyable.
Jérémy Warin, châlonnais de 32 ans, parti rejoindre son épouse Hélen à Malmö en Suède, était en cours pour apprendre le suédois lorsqu’on le prévient que sa femme est hospitalisée et son fils placé.
Une mesure de protection prise à l'encontre de la mère jugée psychologiquement instable par les services sociaux.

Il veut rentrer en France, son fils est français. La police lui interdit. Jérémy Warin décide alors de ne pas quitter Nathan, 18 mois. Ils sont donc « enfermés » tous les deux dans une maison de protection de la famille, dans un village à 40 km de Malmö.
Hélen est depuis sortie de l’hôpital psychiatrique, quelques heures après y être rentrée. Les médecins jugeant qu’elle ne relevait pas de leur service de psychiatrie. Mais Jérémy et son fils, eux, restent dans leur « prison sociale ».

© Photo, famille Warin


Hélen et Jérémy ont saisi tous les deux leur ambassade respective, Colombie pour elle et France pour lui et les autorités leur ont conseillés de prendre un avocat.
Convoqués devant la justice, ils ont apporté toutes les preuves, certificats médicaux de la mère et de l’enfant à l’appui pour prouver que toute la famille va bien.
Pour l’instant, la justice estime qu’il y a encore un doute. Aucune échéance n’a été donnée à Jérémy Warin et son fils quant à leur sortie.

A Châlons-en-Champagne, les parents de Jérémy Warin ont écrit au Président de la République François Hollande.
La lettre partira ce lundi.

Le reportage de la rédaction.

durée de la vidéo: 02 min 12
Un père bloqué en Suède avec son fils

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter