Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Histoires 14-18 : la bataille des monts de Champagne

© - Collection privée Gervais Cadario/Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois/Collection « Patrie »/"L'épopée de Monrontvillers" de Jean Petithuguenin
© - Collection privée Gervais Cadario/Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois/Collection « Patrie »/"L'épopée de Monrontvillers" de Jean Petithuguenin

Par France 3

Nous sommes au cœur des monts de Champagne, un massif près de Reims occupé par les Allemands dès septembre 1914. En avril 1917, les français lancent ici une nouvelle offensive de grande envergure pour tenter de les reconquérir. Au final, des milliers de morts…Pour une avancée de seulement deux kilomètres.

En avril 1917, l’état-major français tente de percer le front allemand entre Reims et Soissons lors de la célèbre offensive du chemin des Dames… au même moment, en Champagne, l’ordre est donné de conquérir les Monts de champagne pour désenclaver la cité des sacres et reprendre aux allemands un poste d’observation sans égal.

Le 16 avril, sous une météo exécrable, les troupes françaises s’élancent à la conquête des Monts. En face, les allemands ont bétonné leurs postes de mitrailleurs et construit plusieurs kilomètres de blockhaus. Côté français, la 4 ème armée progresse, lentement, dans un paysage quasi lunaire. Il faudra attendre plus d’un mois, le 20 mai, pour que l’ensemble des sommets ne redeviennent français.

Histoires 14-18 : la bataille des monts de Champagne
Source archives : - Collection privée Gervais Cadario - Pathé Gaumont - BDIC Fonds Valois - Collection « Patrie » - "L'épopée de Monrontvillers" de Jean Petithuguenin  - France 3 - M. Guillerot

Mais la victoire, est en trompe l’œil : certes les Français ont repris les Monts en faisant des milliers de prisonniers, .mais seuls les versants sud ont été conquis sur deux kilomètres. Impossible en revanche de franchir la ligne de crête et de basculer sur les versants nord. De l’autre côté, les Allemands n’ont pas bougé, protégés par une deuxième ligne fortifiée. L’offensive est stoppée. D’une tranchée à l’autre, la guerre de position reprend ses droits. En un peu plus d’un mois, des milliers de soldats des deux camps y ont laissé la vie.

Après celle de 1917, les Monts de Champagne connaitront une nouvelle bataille un an plus tard, le 14 juillet 1918, lors de la grande offensive allemande, dite "offensive de la Paix". A leur tour, les Allemands ne parviendront pas à prendre la ligne de crête. Un échec, annonciateur de la défaite finale 4 mois plus tard.


 

Sur le même sujet

Vincent Ferry : "La force de se relever"

Près de chez vous

Les + Lus