Hommage à Xavier Jugelé, policier tué de deux balles dans la tête à Paris

Hommage à Reims à Xavier Jugelé, policier tué de deux balles dans la tête à Paris
Un hommage national a été rendu au policier tué jeudi lors de l'attentat sur les Champs-Elysées dans de nombreux commissariats dont ceux de Reims, Troyes et Charleville-Mézières. - France 3 Champagne-Ardenne - Philippe Cocquempot, Olivier Mayer

Un hommage national a été rendu au policier tué jeudi lors de l'attentat sur les Champs-Elysées dans de nombreux commissariats dont ceux de Reims, Troyes, Charleville-Mézières ou Chaumont.

Par LG

Une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé. Les policiers de Champagne-Ardenne se sont réunis ce mardi matin à 11h00 dans la cour de leur commissariat respectif pour un moment de recueillement. Cette cérémonie s'est déroulée dans le cadre de l'hommage national.

La cérémonie dans la cour de la préfecture de police de Paris a été ponctuée par une prise de parole de son compagnon Etienne Cardiles avec qui il est pacsé. L'association Flag! de soutien et de défense des policiers et gendarmes LGBT dont Xavier Jugelé avait membre, était aussi représentée par son président, tout comme l'association de victimes du 13 novembre 2015.
Le chef de l'Etat François Hollande a également pris la parole dans la cour de la préfecture de police à Paris. Parmi les personnalités présentes figuraient l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, les anciens Premier ministres Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls, ou encore Jean-Pierre Raffarin, ainsi que le procureur de Paris, François Molins, et les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat Claude Bartolone et Gérard Larcher. On note aussi la présence des candidats à l'élection présidentielle Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Xavier Jugelé doit être élevé à titre posthume au rang de capitaine et fait chevalier de la Légion d'honneur.

Hommage à Troyes

Une cinquantaine de fonctionnaires en civils ou retraités de la police ont suivi la minute de silence au commissariat de Police de Troyes ce mardi matin à 11H en hommage à Xavier Jugelé, le policier tué à Paris. / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne
Une cinquantaine de fonctionnaires en civils ou retraités de la police ont suivi la minute de silence au commissariat de Police de Troyes ce mardi matin à 11H en hommage à Xavier Jugelé, le policier tué à Paris. / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne

 

Rappel des faits

Jeudi peu avant 21H00, à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle, une voiture s'arrête à la hauteur d'un car de police garé dans le haut de la célèbre avenue des Champs-Elysées, au coeur de Paris. Le conducteur, Karim Cheurfi, un Français de 39 ans, sort et tire à l'arme automatique de type kalachnikov contre le véhicule des forces de l'ordre, tuant Xavier Jugelé.
L'assaillant, bien connu de la police et de la justice pour son intention de tuer les forces de l'ordre, tire à nouveau vers les policiers qui ripostent et l'abattent. L'attaque a été presque aussitôt revendiquée par l'EI, à l'origine de la plupart des attentats qui ont fait 238 autre morts depuis 2015 en France.
Mais cette revendication intrigue, l'EI ayant donné une identité du tueur, "Abu Yussef le Belge", qui semble différer de celle de Karim Cheurfi. La fin de la campagne électorale pour le premier tour de l'élection présidentielle avait été bouleversée par cet attentat sur la plus célèbre avenue de Paris.

A lire aussi

Sur le même sujet

#MAB2017 : "La fête pour tous"

Près de chez vous

Les + Lus