Mais pourquoi ces archéologues fouillent-ils le site de l’ex-Sernam tout en blanc ?

26/09/2017 / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
26/09/2017 / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

La tenue des archéologues qui œuvrent sur le chantier de fouilles du site de l’ex-Sernam à Reims interpelle. Pourquoi sont-ils équipés de la tête aux pieds par des vêtements de protection ? Chose inhabituelle pour un chantier de fouilles.

Par LG avec Clément Meunier

A Reims, la première phase des fouilles préventives touche à sa fin sur le site de l'ex-Sernam (Service national de messagerie). Avant la construction et l'ouverture du complexe aqua-ludique et de la salle évènementielle (dans trois ans).

Les travaux du futur parc aquatique de Reims ont débuté par des fouilles archéologiques depuis le début du mois de septembre. Des fouilles perturbées par les risques de pollution de ce site qui appartenait auparavant au Sernam.

Alors pollution ou pas ? Danger ou Non ?

Les questions sont nombreuses pour un site qui doit voir le jour à l'horizon 2020. Une vingtaine d’archéologues munis de combinaison, de sur-chaussures, de gants, de masque sont à pied d’œuvre sur ce site de fouilles. En tous les cas, l’image interpelle.
Dans 3 ans, sur ce lieu doit s'élever le futur complexe ludo-aquatique de la ville. Pas simple pour un site qui a accueilli durant de longues années le Sernam et sa friche.
Une dépollution interviendra dans les prochains mois sur un site bien connu des Rémois. Le Sernam fut un service à part entière de la SNCF durant de longues années. Il reste donc des traces de pollutions liées aux métaux lourds, hydrocarbures et des eaux souterraines à assainir. De quoi alerter l'opposition qui souhaite avant tout une totale transparence sur le sujet.

Ce complexe gigantesque de 7ha doit voir le jour en Avril 2020. Du côté de la Mairie de Reims, les inquiétudes sont prises en compte mais on se veut avant tout rassurant. Les fouilles archéologiques suivront leur cours jusqu'en août prochain. Il faudra donc un an de recherche avant de pouvoir ériger le nouveau complexe en toute sérénité.

Voir notre reportage

Mais pourquoi ces archéologues fouillent-ils le site de l’ex-Sernam tout en blanc ?
La tenue des archéologues qui œuvrent sur le chantier de fouilles du site de l’ex-Sernam à Reims interpelle. Pourquoi sont-ils équipés de la tête aux pieds par des vêtements de protection ? Chose inhabituelle pour un chantier de fouilles. - France 3 Champagne-Ardenne - C. Meunier, X. Claeys, L. Klein

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Raphaël Nisand, professeur de gynécologie et d'obstétrique

Près de chez vous

Les + Lus