Reims : une quatrième procédure pour décider de l'arrêt ou non des soins de Vincent Lambert

Vincent Lambert est hospitalisé depuis 2008 à l'hôpital Sébastopol de Reims. / © MaxPPP
Vincent Lambert est hospitalisé depuis 2008 à l'hôpital Sébastopol de Reims. / © MaxPPP

Le docteur Sanchez, en charge du suivi de Vincent Lambert au CHU de Reims, a annoncé à sa famille la mise en place d'une quatrième procédure de consultation d'experts devant décider, ou non, de l'arrêt des soins du patient. 

Par Cyrielle Cabot

La famille de Vincent Lambert, en état de "conscience minimale" depuis un accident survenu près de Châlons-en-Champagne en septembre 2008, a été prévenue le 23 septembre 2017 qu'une nouvelle procédure de consultation d'experts, pouvant mener à l'arrêt des soins du patient, allait être mise en place prochainement.  

"Nous avons reçu un courrier du docteur Sanchez (en charge du suivi de Vincent Lambert au CHU de Reims, NDLR) samedi dernier. Il nous prévient brièvement qu'une nouvelle procédure va être mise en place sans préciser la date", explique François Lambert, neveu de Vincent Lambert, confirmant une information de l'Union

Neuf ans de bataille juridique


Ce dernier, ainsi que la femme de Vincent Lambert, sont favorables à un arrêt des traitements. Ils s'opposent depuis neuf ans aux parents du patient, fervents catholiques refusant toute forme d'euthanasie. 

Il s'agira de la quatrième procédure mise en place dans ce dossier. Les deux premières avaient été lancées en 2013 et 2014 et s'étaient conclues par une décision d'arrêt des traitements. S'y opposant, les parents de Vincent Lambert avaient porté l'affaire devant les tribunaux, jusqu'à la Cour européenne des droit de l'homme qui avait finalement confirmé la décision. La troisième procédure avait ensuite été suspendue par le docteur Danièla Simon en juillet 2015.

Saisi par le neveu de Vincent Lambert, François Lambert, le Conseil d'Etat a jugé illégale cette suspension en juillet 2017 obligeant l'hôpital à se prononcer sur l'engagement d'une nouvelle procédure.

"Je ne pars pas défaitiste, mais je pense qu'il y a de fortes chances, vu l'attitude du CHU depuis deux ans, que ça n'aboutisse pas à quelque chose de concret, que ce soit encore des mots sur un bout de papier", a cependant réagi François Lambert, "favorable" toutefois à une reprise de ce processus.

De leur côté, les parents de Vincent Lambert ont demandé à le rencontrer le docteur Sanchez "pour s'entretenir avec lui de l’état de santé de Vincent Lambert et voir dans quelle mesure des évolutions de sa situation pouvait être envisagé", explique Me Paillot, leur avocat, à l'Union.

La perspective d'une nouvelle procédure intervient alors que des chercheurs de Lyon ont annoncé lundi que l'état de conscience d'un homme plongé dans un état végétatif depuis des années avait pu être augmenté grâce à une technique de stimulation nerveuse.

Chronologie. Les dates clés de l'affaire Vincent Lambert




A lire aussi

Sur le même sujet

Suivez l'édition 2017 du Run in Reims sur notre antenne et internet !

Près de chez vous

Les + Lus