Un réseau de prostitution moldave démantelé dans la Marne

La gendarmerie est présente sur les lieux du drame à Fligny (Ardennes). / © France 3 Champagne-Ardenne
La gendarmerie est présente sur les lieux du drame à Fligny (Ardennes). / © France 3 Champagne-Ardenne

Une opération judiciaire, menée le 23 septembre 2015 en région parisienne par la gendarmerie nationale, a permis de démanteler un réseau de prostitution opérant notamment sur la Marne.

Par Eléonore Autissier

Les investigations menées conjointement par la section de recherches de Reims, la brigade des recherches d'Epernay et l'escadron départemental de sécurité routière de la Marne ont permis de mettre en évidence l'existence d'un réseau de prostitution sévissant dans les départements de la Marne, l'Aisne et la Seine et Marne.

A partir de juillet 2015, les militaires de la brigade motorisée de Sezanne constatent la présence de plusieurs prostitués originaires des pays de l'Est sur les parkings de la RN4. Les enquêteurs mettent alors en place des surveillances qui permettent de remonter la piste du proxénète à la tête de ce réseau.  

Une comparution le 28 septembre à Châlons-en-Champagne

Après 3 mois d'investigations intenses rythmées par des surveillances physiques et le recours à des techniques spéciales d'enquête, une opération judiciaire est menée le 23 septembre 2015 en région parisienne se soldant par l'interpellation de trois individus d'origine moldave dont le dit « baron » du réseau. L'intéressé faisait venir les filles en France en leur promettant l'Eldorado ; une fois sur le territoire, elles se retrouvaient aussitôt sur le bord de la route et sans papier. A l'issue de 4 jours de garde à vue pour proxénétisme aggravé et traite des êtres humains aggravée, les trois mis en cause ont été présentés hier au parquet de Châlons-en-Champagne en vue d'une comparution lundi 28 septembre 2015.

Sur le même sujet

Nouzonville : l'Etat devra verser 30.000 euros aux anciens patrons de Thomé-Génot

Près de chez vous

Les + Lus