Depuis le 15 février 2017, la 3e escadre de chasse assure des démonstrations tactiques sur Mirages 2000D. La patrouille, baptisée "Couteau Delta" et composée des capitaines Elvis, Pastif, San et Axel, nous a accueillis le temps d'un entraînement, au sein de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey. 

Une matinée avec la patrouille Couteau Delta : la vidéo

 

Un entraînement, ça se passe comment ?

Voler demande une grande concentration ainsi qu'une bonne connaissance des enchaînements. Car comme le dit si bien le capitaine Elvis :

Cela va tellement vite dans un avion tel que le Mirage 2000D, qu'on est obligé de mentaliser, de vivre la scène.

Pendant près de 15 minutes, les deux appareils enchaînent les figures à seulement quelques mètres l'un de l'autre. Autant dire que même si l'erreur est humaine, pour les équipages de la patrouille, elle ne doit pas exister.

Les capitaines Elvis, Pastif, San et Axel mettent donc tout en oeuvre pour minimiser les risques. 

  • La météo
Avant toute chose, l'heure du vol est fixée en fonction de la météo.
Ce mercredi 28 juin 2017, les conditions de vol n'étant pas optimales, et la décision est prise de repousser le vol de 2 heures afin que le plafond soit plus élevé. Plus le plafond est bas, plus le champ des possibilités de manoeuvre est faible.

  • Le Briefing d'avant-vol
Avant chaque vol, ils se réunissent pour préparer le vol. Lors du briefing, les 4 co-équipiers rentrent dans un état de mentalisation des enchaînements. On appelle ça, la "musique". C'est le Capitaine Elvis qui se dessine en chef d'orchestre, donne les instructions pendant que les navigateurs lui répondent et donnent ainsi le tempo. Une véritable gymnastique de l'esprit, où chaque détail compte. 

Briefing d'avant vol de la patrouille Couteau Delta de Nancy

  • L'équipement
Avant de monter dans l'avion, les militaires cherchent leur équipement de vol.
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard
En plus de leur combinaison de vol, de leur gilet et de leur casque, ils revêtent notamment un pantalon anti-G. Relié à l'appareil par un tube, il permet aux poches du pantalon de se gonfler en fonction de la pression reçue par les équipages. Cela permet au sang de moins circuler au niveau des jambes pour continuer à irriguer le cerveau, évitant ainsi l'effet voile noir ainsi que la perte de connaissance des équipages. 

  • L'inspection de l'appareil
Après s'être complètement équipés, les capitaines se rendent sur le tarmac et procèdent à une vérification scrupuleuse des avions. Chaque recoin est inspecté, afin de sécuriser au maximum le vol à venir. 
© Cassandra Bijeard
© Cassandra Bijeard
  • Le Vol
Un dernier regard pour s'assurer que tout est OK pour les deux équipages de l'avion et c'est l'heure du décollage !
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard

Le vol en lui-mêm dure près de 15 minutes. Contrairement à la patrouille de France, l'ojectif de la formation Couteau Delta est de mettre en avant les aspects opérationnels et tactiques plutôt que technique.

Les équipages ne cherchent donc pas ici à repousser les limites de l'appareil, mais bien à montrer les techniques utilisées en mission réelle.

La patrouille Couteau Delta en vol

 

  • Et depuis le cockpit, ça donne quoi ?
Intérieur cockpit lors d'un vol couteau delta
Vol d'entraînement de la patrouille Couteau Delta vu depuis l'intérieur de l'avion. - France 3 Lorraine - Patrouille Couteau Delta / Armée de l

  • Après le vol
Quelques minutes seulement après avoir remis les pieds sur terre, les capitaines se rejoignent pour réaliser un premier débriefing avec l'équipe technique. 
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard

 

La patrouille Couteau Delta

La patrouille Couteau Delta, rattachée à la base aérienne 133 de Nancy-Ochey est une équipe de démonstration aérienne qui évolue sur Mirage 2000D depuis le 15 février 2017.

Elle succède à la patrouille Ramex Delta, qui évoluait sur Mirage 2000N jusqu'en 2016.


La patrouille est composée d'un avion leader et qu'un avion équipier volant en formation rapprochée. Chaque avion accueille un pilote ainsi qu'un navigateur :
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard
© France 3 Lorraine_Cassandra Bijeard

Alors que le pilote est en charge des évolutions de l'appareil et de sa place dans la patrouille, le navigateur lui, s'occupe de la sécurité aérienne et donne le "tempo" de la démonstration. 
 

Des ambassadeurs triés sur le volet 

Devenir ambassadeur de l'armée de l'air n'est pas donné à tout le monde. Les candidatures sont basées sur le volontariat, cependant, pour être éligible, des critères s'appliquent. Il faut notamment être un pilote ou un navigateur expérimenté, avec de nombreuses heures de vol à son actif, et être au minimum chef de patrouille ou chef navigateur.

En tant qu'ambassadeurs, leur rôle est de représenter l'Armée de l'Air, et de répondre présents lors de meetings aériens, pour dévoiler au public la rigueur et le professionnalisme qui régissent le métier de personnel navigant. Ils sont aussi la vitrine de leur métier sur les réseaux sociaux et internet. 


On espère aussi faire naître des vocations

nous confie le capitaine Pastif. Pour ceux qui souhaitent, s'engager ou plus simplement se renseigner sur les métiers de l'armée de l'air, ils peuvent se rendre sur le site internet dédié.

La patrouille, qui n'en est qu'à ses débuts, participera pour sa première année de démonstration à 8 manifestations aériennes, dont 3 à l'étranger. 

Les coulisses

Les Mirages 2000D de la patrouille Couteau Delta