Histoires 14-18 : le béton, arme de guerre

© Collection privée Jean-Louis Périquet/Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois
© Collection privée Jean-Louis Périquet/Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois

Par France 3

Au cœur des bois de Loison, un camp fantôme fait de maisons en ciment et de blockhaus. Cette ancienne cité pionnière créée par les Allemands autour d'une centrale à béton témoigne du rôle stratégique joué par ce matériau pendant la guerre.


Lorsque le front s'est stabilisé à la fin de l'automne 1914, les Allemands ont immédiatement installé des positions défensives. Ils sont les premiers à utiliser le béton pour remplacer les matériaux traditionnels, périssables et trop fragiles face à des armes de plus en plus puissantes. Des spécialistes sont envoyés dans les zones de l'arrière front comme ici où le capitaine ingénieur Hans Marguerre installe une centrale à béton en 1915.

Histoires 14-18 : le béton, arme de guerre
Source archives : - Collection privée Jean-Louis Périquet - Pathé Gaumont - BDIC Fonds Valois  - Fraznce 3 - L. Parisot


Les bunkers du camp Marguerre témoignent des recherches effectuées par les ingénieurs sur la production de béton et de béton armé. Essais de résistance et de comportement des matériaux. Coffrage avec les éléments présents sur le front comme les tôles ondulées dont on devine ici la forme. Des innovations voient le jour. Des éléments préfabriqués sont produits. Facilement transportables, il suffit de les empiler pour créer rapidement des abris.


A partir de 1917, le béton est utilisé massivement par les Allemands, comme par les Français. Les expérimentations menées pendant la guerre vont marquer durablement la fortification européenne. Matériau de référence, le béton va servir à créer des ouvrages de plus en plus imposants comme ceux de la Ligne Maginot.





 

Sur le même sujet

Le MEDEF 54 fait sa rentrée à Nancy

Près de chez vous

Les + Lus