Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Double meurtre de Montigny-Lès-Metz : la perpétuité pour Francis Heaulme qui fait appel

Francis Heaulme dans le box des accusés / © F. Rosaci pour F3 Grand Est
Francis Heaulme dans le box des accusés / © F. Rosaci pour F3 Grand Est

Le verdict est tombé tard dans la soirée mercredi 17 mai 2017 : Francis Heaulme a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour les meutres de Cyril Beining et d'Alexandre Beckrich.

Par Fabrice Rosaci

Mercredi 17 mai 2017, le verdict est tombé, tard dans la soirée :

Francis Heaulme a été condamné  par la cour d'assises de la Moselle à la réclusion criminelle à perpétuité

Le routard du crime est reconnu coupable des meurtes de Cyril Beining et d'Alexandre Beckrich

La justice a donc choisi  de mettre un nom sur le double meurtre de Montigny-lès-Metz après tant d'années... 30 ans !

La vérité judiciaire est-elle la vérité ?


La défense de Francis Heaulme bien sûr est persuadée que non, elle est rejointe sur ce point par certaines parties civiles qui ne digèrent pas le fait que le procès ait accouché d'un ''coupable de substition '' qui a tout au long des 4 semaines d'audience, répété que:

'' Non, Montigny, ce n'est pas moi''


Pour l'accusation en revanche cette condamnation est juste et, au vu des éléments nombreux et concordants de ce dossier tentaculaire, logique: personalité du tueur en série, présence attestée sur les lieux le jour du crime, mode opératoire et similitudes, analogies avec les 9 autres meurtres pour lesquels il a été déjà été condamné deux fois à la perpétuité et à 125 années cumulées de réclusion criminelle...

Un profil idéal, certes. Mais aucune preuve, ni aucun aveu.

Malgré la magistrale plaidoirie de Stéphane Giuranna , dernier de ses défenseurs à être intervenu hier :

si vous ne pouvez pas répondre avec certitude à cette question : Que s'est-il passé sur ce talus le 28 septembre 1986, alors ne le condamnez pas !


Les jurés ont tranché


Comme le ministère public les y avait enjoints ils ont donc suivi leur intime conviction et ont condamné Francis Heaulme, après plus de 7 heures de délibéré

Les familles, elles, sortent sonnées, déboussolées . Même si ils se disent satisfaits ( pas tous) certains parmi les proches des victimes cherchent encore des réponses. Et les chercheront probablement toujours...
La vérité judiciaire n'est pas toujours la vérité, comme l'a souligné un des avocats de la partie civile.

Il fallait bien que 30 ans après, la justice passe

Mais il y aura pourtant un autre procès...
Francis Heaulme a décidé de faire appel, dès l'énoncé du verdict et l'a notifié par écrit à son avocate Liliane Glock



Il y aura donc bien un 6e procès...

A lire aussi

Sur le même sujet

Singuila France Bleu Champagne-Ardenne

Près de chez vous

Les + Lus