Les trésors du sol lorrain archivés à Metz

Les vestiges archéologiques sont assurés de faire de vieux os. / © France 3 Lorraine
Les vestiges archéologiques sont assurés de faire de vieux os. / © France 3 Lorraine

L’Etat construit à Metz un Centre de conservation et d'étude archéologique destiné à recueillir tous les vestiges collectés dans la région, que ce soit lors de fouilles programmées ou à l'occasion d'un chantier d'aménagement.

Par Benoît de Butler

Depuis trente ans, les fouilles préventives sont obligatoires sur tout chantier d'importance. Et depuis trente ans, les archéologues sortent du sol des millions d'objets - céramiques, ossements, monnaies ou débris divers. Si la plupart ont peu d'intérêt pour le grand public,  ils constituent pour les chercheurs une "archive du sol" inestimable.
Seulement voilà : le stockage de ce "mobilier archéologique" pose un problème. Peu de régions ont des lieux assez grands et appropriés à une conservation satisfaisante. En Lorraine, le dépôt de Scy-Chazelles, près de Metz (un ancien chai à vin de l'armée allemande !) arrive à saturation.
Le dépôt archéologique de Scy-Chazelles
Ouvert exceptionnellement pour les Journées du Patrimoine, il va bientôt déménager. Reportage de juillet 2015 - France 3 Lorraine - B de Butler
Le Ministère de la Culture construit donc à Metz un nouveau Centre de Conservation et d'Etude qui, avec 17 kilomètres de rayonnages, pourra accueillir la totalité des objets fouillés en Lorraine. Une chance énorme par rapport à beaucoup de régions qui n'ont pas ces moyens. Particularité locale : le futur centre est mutualisé avec la Maison de l'archéologie et du patrimoine (MAP) de Metz Métropole, ouverte il y a quatre ans. 
Le chantier du futur centre. Au fond à droite, la Maison de l'Archéologie déjà ouverte.  / © B. de Butler, france 3 Lorraine
Le chantier du futur centre. Au fond à droite, la Maison de l'Archéologie déjà ouverte. / © B. de Butler, france 3 Lorraine
Ce centre accueillera les trouvailles provenant de tous les opérateurs (privés ou publics) et de tous les types d'opération (même les fouilles programmées) bref un grand centre des archives du sol lorrain à Metz, avec pour objectif de rendre ces archives accessibles au public des chercheurs, des étudiants, des professionnels des musées.
Exceptionnellement, ce centre s'ouvrira au grand public à l'occasion des Journées du Patrimoine. C'est déjà le cas cette année où l'on peut visiter - pour la première et la dernière fois ! - le dépôt de Scy-Chazelles... et aussi la MAP de Metz qui présente les dernières trouvailles faites en pays messin.
Au catalogue des antiquités lorraines. / © France 3 Lorraine
Au catalogue des antiquités lorraines. / © France 3 Lorraine
Les visiteurs, ce week-end, peuvent participer à l'élaboration d'une oeuvre artistique en choisissant les objets (antiques) qui seront gravés dans le hall par Elodie Stéphan, une jeune artiste nancéenne.



Un nouveau statut juridique

L'adoption, cet été, de la loi "Création, Architecture et Patrimoine" a clarifié le statut du mobilier archéologique, jusqu'alors très complexe. Désormais, quelles que soient les circonstances et le lieu de la découverte, ce patrimoine, documentation scientifique et unique témoin matériel d'une histoire du passé, ne pourra plus être dispersé. Son intégrité, sa conservation, son étude, sa transmission aux générations futures sont ainsi, légalement, protégés. La loi CAP, en reconnaissant les vestiges archéologiques comme des " biens communs de la nation", les soumet à un régime unifié de propriété publique.

Sur le même sujet

Maison incendié à Vrécourt (88)

Près de chez vous

Les + Lus