Trafic de Subutex : le docteur Furlan condamné, le pharmacien relaxé

Le docteur Jacques Furlan (à gauche) et son avocat Me Dominique Rondu. / © France 3 Lorraine
Le docteur Jacques Furlan (à gauche) et son avocat Me Dominique Rondu. / © France 3 Lorraine

Le tribunal correctionnel de Sarreguemines a condamné le docteur Jacques Furlan, lundi 11 janvier 2016, à 2 ans de prison avec sursis et 2 ans d'interdiction d'exercer la médecine ainsi qu'à une très forte amende. Dans ce trafic de Subutex, le pharmacien Jean-Louis Baudouin a été relaxé.

Par Jcdr avec Benoît Bour et l'AFP

Dans cette affaire de trafic de Subutex (un substitut de l'héroïne) dans laquelle le docteur Jacques Furlan, alors maire de Hombourg-Haut (Moselle) avait été interpellé à son domicile en octobre 2013, le tribunal correctionnel de Sarreguemines a rendu son jugement lundi 11 janvier 2016.

Quatre personnes étaient mise en cause :
  • Le docteur Jacques Furlan est condamné à 2 ans de prison avec sursis et 2 ans d'interdiction d'exercer la médecine ainsi qu'à une très forte amende. Les 2 ans d'interdiction s'ajoutent aux deux années passées sans exercer.
  • Le pharmacien Jean-Louis Baudouin est relaxé.
  • Un an ferme et six mois avec sursis ont été prononcés contre le trafiquant et le dealer
L'enquête avait établi que le docteur Furlan avait prescrit de fin mars 2011 à avril 2013 près de 25.000 ordonnances de Subutex à quelque 285 patients.

La réaction du Dr Furlan :
Trafic de Subutex : le docteur Furlan condamné
Le praticien réagit à sa condamnation à 2 ans de prison avec sursis, lundi 11 janvier 2016, par le tribunal correctionnel de Sarreguemines (Moselle). - France 3 Lorraine

L'Ordre des médecins s'est vu attribuer un euro de dommages et intérêt, ce qu'il avait demandé, a précisé son avocat, Me Stanislas Louvel, satisfait de la "reconnaissance de culpabilité" qu'établit ce jugement.

Le Subutex est dans la ligne de mire de l'Académie de médecine, qui a demandé en juillet 2015 aux pouvoirs publics de prendre des mesures pour renforcer la lutte contre ce médicament "recherché avec avidité par les héroïnomanes". Facilement accessible sur simple prescription, il donne lieu à un trafic qui coûte, selon elle, près de 250 millions d'euros par an aux organismes payeurs comme la Sécurité sociale.

Les réquisitions

Lundi 30 novembre 2015, l'avocat général avait requis 3 ans de prison dont un ferme, 50.000 euros d'amende et l'interdiction d'exercer la médecine contre le docteur Furlan, lundi 30 novembre 2015, devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines (Moselle) où le praticien était jugé avec 3 autres personnes.

Tous les quatre étaient soupçonnés d’avoir alimenté un commerce illégal de subutex, un substitut à l’héroïne.

Contre le pharmacien Jean-Louis Baudouin, co-accusé, l'avocat général avait requis 20.000 euros d'amende. Contre les deux autres mis en cause, le trafiquant et le dealer, il avait demandé un an ferme et un an de prison avec sursis.

A lire aussi

Sur le même sujet

Reims. Fausse alerte à la bombe à la gare

Près de chez vous

Les + Lus