Peu de sucre et sans alcool : de nouvelles boissons rafraîchissantes voient le jour en Alsace

En Alsace, les nouvelles boissons locales de l'été
Intervenants : Frédérique Fischer et Olivier Courot, co-fondateurs de Bio Brasseurs ; Alexis Wydra et Antoine Ehrmann, co-fondateurs d’Aztek. - France 3 Alsace - Reportage : Marc Schmitt et Marie-Christine Lang. Montage : Esthel Horrenberger. Graphisme : Manuel Ruch.

L'Alsace ne connaît pas encore la canicule qui sévit dans le sud de la France mais les températures incitent à boire. Dans un marché des boissons rafraîchissantes sans alcool très porteur, certains entrepreneurs alsaciens proposent des produits originaux, pour ceux qui trouveraient l'eau ennuyeuse.

Par Valentin Pasquier

Pétillant comme la bière, refraîchissant comme un thé glacé. Le kombucha, une boisson ancestrale vieille de plus de 2000, a tapé dans l'oeil d'Olivier Courot et Frédérique Fischer, deux entrepreneurs alsaciens. Depuis trois mois, ils brassent leur Kyo Kombucha dans leur structure de la Meinau, à Strasbourg. Près de 300 000 euros leur ont été nécessaires pour lancer leur affaire.

À cette recette millénaire, Olivier et Frédérique ont ajouté leur touche. Épaulé par une ingénieure de Tunis qui a créé avec eux la recette, ils proposent leur kombucha à la menthe, au gimgembre ou encore au piment. Le tout présenté dans des bouteilles réhaussées de motifs asiatiques hauts en couleurs. « L'envie qu'on avait, c'était de faire de cet alicament une boisson qui soit un peu festive, » explique Frédérique Fischer.

Une première en France


En Alsace, d'autres créateurs d'entreprise se sont sentis inspirés par le marché de la boisson sans alcool et pauvre en sucres. À Blaesheim, Alexis Wydra et Antoine Ehrmann, 23 et 24 ans, ont eu l'idée de mettre les pastèques en bouteille.

Début 2017, ils décident de lever des fonds sur un site de financement participatif pour créer leur affaire. 13 000 euros ont été récoltés et leur idée a pu se concrétiser : 3000 bouteilles de la boisson Aktek ont ainsi pu être produites. Leur objectif : vendre 150 000 bouteilles par an, dans un pays où aucune entreprise n'avait encore proposé le produit.

Kyo Kombucha est présent dans une cinquantaine de points de vente et de bars restaurants en Alsace. Quant au jus de pastèque Aztek, depuis la mi-juillet, il est distribué dans plus de 200 magasins à travers toute la France. Alors, à votre santé !

Sur le même sujet

Nicolas Sarkozy au Centre Pompidou Metz - une fan

Près de chez vous

Les + Lus