“Surgis des flots”: l'exposition suisse qui dévoile des objets avalés par le Rhin

Les téléphones portables font partie des nombreux objets retrouvés au fond du Rhin qui sont exposés actuellement au musée historique de Bâle. / © Géraldine Dreyer. Francetv
Les téléphones portables font partie des nombreux objets retrouvés au fond du Rhin qui sont exposés actuellement au musée historique de Bâle. / © Géraldine Dreyer. Francetv

Au musée historique de Bâle en Suisse, l'exposition "Surgis des flots", ouvert au public jusqu'en mars 2018, exhibe tout un tas d'objets engloutis par le Rhin depuis des millénaires. Plongée dans une exposition qui regorge d'anecdotes et de petites histoires sur la vie au bord de ce fleuve.

Par Loic Schaeffer

Qu'ont à voir ensemble une dent de mammouth, une chaussure, des lunettes de soleil, un fusil, et un smartphone? A priori pas grand-chose, si ce n'est que tous ces objets ont été repêchés dans le Rhin, ou récupérés dans des couches sédimentaires à proximité du fleuve.

"Surgis des flots": c'est le nom de l'exposition qui a ouvert ses portes le 21 septembre dernier au musée historique de Bâle. Elle exhibera jusqu'en mars 2018 une multitude d'objets, engloutis par le Rhin ou ses proches affluents, à Bâle ou ses alentours, au cours de son histoire. Et cela va de pièces archéologiques qui ont 200 millions d'années aux chaussures les plus récentes.

L'exposition compte aussi de nombreuses armes à feu. / © Géraldine Dreyer. Francetv.
L'exposition compte aussi de nombreuses armes à feu. / © Géraldine Dreyer. Francetv.


En parcourant l'exposition, on retrace ainsi la vie des habitants aux abords du fleuve. De nombreuses anecdotes concernant ces objets, charriés par le Rhin et abîmés par le temps, sont venus émailler notre visite.

Des outils repêchés, des indices pour la police


C'est le cas de cette mésaventure vécue par des cambrioleurs qui, dans la nuit du 8 avril 1960, vidèrent le coffre d'une entreprise baloise. Il y en avait pour 500 000 francs suisses. 

Ils ont jeté leurs outils utilisés pour ouvrir le coffre-fort dans le Rhin. Quelqu'un a observé la scène. En partant de ces outils repêchés, la police a pu identifier et retrouver la bande de voleurs pour finalement les arrêter.


                   Laura Schuppli, commissaire-assisatnte de l'exposition.

 

La dent de mammouth est l'une des pièces les plus remarquables de l'exposition. / © Géraldine Dreyer. Francetv.
La dent de mammouth est l'une des pièces les plus remarquables de l'exposition. / © Géraldine Dreyer. Francetv.


50 plongeurs inspectent le fleuve


Autre histoire de casse, celle de l'amateur d'art alsacien Stéphane Breitwieser, qui exposait son butin chez sa mère. Ayant dérobé pour plus de 30 millions d'oeuvres d'art, le truand se fit un jour pincé au cours d'un énième vol. Sa mère, craignant que la police ne découvre le pot aux roses, jeta une grande partie du trésor de son fils dans le canal du Rhône au Rhin. Bon nombre de ces oeuvres garnissent aujourd'hui les vitrines de l'exposition.

Les objets du quotidien ont subi l'usure du temps. / © Géraldine Dreyer. Francetv.
Les objets du quotidien ont subi l'usure du temps. / © Géraldine Dreyer. Francetv.

Bâle fait régulièrement le ménage dans le Rhin. Le dernier grand nettoyage remonte au mois de septembre, où 50 plongeurs ont inspecté le lit du fleuve pour y dénicher tout ce qui s'y trouve.

Qui sait, peut-être un jour vos lunettes de soleil tendance ou votre smartphone dernier cri feront-ils, eux aussi, partie de l'exposition?

L'exposition "Surgis des flots"

Ouvert au public du mardi au dimanche, entre 10h et 17h.
Prix d'entrée: 17 francs suisses.
Prix d'entrée en groupe (à partir de 10 personnes): 12 francs suisses.
Tarif réduit pour les étudiants et les gens en formation (jusqu'à 30 ans): 5 francs suisses.
Entrée gratuite pour les personnes détentrices du PASS-Musées & Schweizer Museumspass
Entrée gratuite pour les enfants de moins de 13 ans.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de l'écrivain ardennais Franz Bartelt

Près de chez vous

Les + Lus