TER Nancy - Luxembourg : la galère jusqu'à ce mercredi soir

Agressions : le raz-le-bol des contrôleurs SNCF
Les contrôleurs de la SNCF n'en peuvent plus. Ils relèvent 14 agressions ces dernières semaines en Lorraine. dont celle de mardi soir à Uckange. Leur raz-le-bol rapporté par Dimitri Schumacher, responsable CGT et contrôleur. - France 3 Lorraine - Benoit Bour et François Carretier

Le trafic reste très fortement perturbé sur le sillon lorrain mercredi 4 janvier 2017 au lendemain de l'agression violente d'une contrôleuse de la SNCF en gare d'Uckange. Le droit de retrait exercé par ses collègues provoque de nombreuses suppressions de trains et des retards parfois importants.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

© FTV La violente agression d'une contôleuse de la SNCF dans l'après-midi, mardi 3 janvier 2017 a eu d'importantes conséquences tout au long de la soirée et encore ce mercredi matin.

Ces conséquences (trains supprimés à la dernière seconde ou retards plus ou moins importants) pourraient se poursuivre jusqu'en fin de journée

Les prévisions sont à suivre sur le site TER Lorraine, son application et plusieurs comptes Twitter :Pour connaître l'état du trafic, vous également pouvez appeler le 0800 87 05 29 depuis la France (00 33  800 87 05 29 depuis le Luxembourg).

Une violente agression aux lourdes conséquences


La contrôleuse a été agressée verbalement avec menace de mort vers 17h en gare d'Uckange (Moselle).  Après cette agression,  la troisième survenue dans cette gare depuis Noël, une partie des contrôleurs de Metz a décidé d'arrêter le travail.

"Nous ne sommes pas dans un mouvement de grève où les agents doivent obligatoirement se déclarer 48h avant conformément à la loi" précise sur Twitter Didier Wallerich, directeur des affaires publiques et de la communication externe à la SNCF

Pour limiter la gêne sur cette ligne empruntée par 10.000 personnes par jour, notamment par beaucoup de frontaliers, la SNCF a mis en place des cars entre le Luxembourg, Thionville et Metz, et demandé l'assistance des Chemins de fer luxembourgeois pour faire circuler des trains entre le Grand-Duché et Thionville.
Un appel aux volontaires a aussi été lancé, et la SNCF fait circuler, quand elle en a l'autorisation, des trains sans contrôleur, a précisé M. Wallerich.

Des discussions sont engagées entre la SNCF et les agents pour que le travail puisse reprendre le plus rapidement possible, mais ce ne sera pas possible avant mercredi après-midi.

Sur le même sujet

Maison incendié à Vrécourt (88)

Près de chez vous

Les + Lus