Trois nouvelles maisons d’arrêt dans la Région Grand Est

© AFP
© AFP

Trois nouveaux établissements pénitentiaires sur les 21 annoncés sur toute la France par le ministre de la justice Jean-Jacques Urvoas seront construits dans la région Grand Est. À Colmar dans le Haut-Rhin, à Châlons-en-Champagne dans la Marne et à Dommartin Lès Toul, en Meurthe-et-Moselle.

Par Boris Courret

Le terrain proposé par la commune de Dommartin-lès Toul en Meurthe-et-Moselle sur le site de l’ancien hôpital Jeanne d’Arc a été retenu pour la construction d’une maison d’arrêt de 600 places. Ce sera la plus grosse prison construite dans la Région Grand Est en nombre de places.

La ville de Colmar dans le Haut-Rhin, qui a également été retenue par le ministère de la justice pour la construction d’une nouvelle maison d’arrêt, suit avec une prison dont la capacité atteindra les 550 places.

La troisième prison de la Région, d’une capacité de 200 places, sera construite à Châlons-en-Champagne dans la Marne. Elle sera située à l’emplacement de l’ancienne caserne Corbineau.

21 nouvelles prisons sur les 33 promises

Jean Urvoas, le garde des sceaux, a souhaité saluer  "les élus et parlementaires pour leur mobilisation et leur engagement d’accompagner l’État dans la construction d’un établissement pénitentiaire". Il s’est félicité de l’avancée du projet sans toutefois minimiser les difficultés rencontrées auprès de certaines métropoles pour trouver des terrains, comme à Strasbourg. Il a annoncé 21 nouveaux lieux d’implantation sur les 33 promis au mois d’octobre 2016.

À ce stade donc, la région Grand Est est la 3e de France à accueillir le plus de nouvelles prisons derrière l’Occitanie et ses 5 nouveaux centres pénitentiaires et les 4 de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Trois nouvelles maisons d’arrêt dans la Région Grand Est

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Maison incendié à Vrécourt (88)

Près de chez vous

Les + Lus