Vous prendrez bien un burger aux...Insectes!

© Francetvinfo
© Francetvinfo

Depuis ce lundi, la chaîne de magasin Coop propose à ses clients, dans 7 villes suisses, des hamburgers et des boulettes de viande à base de vers de farine.

Par Judith Jung

Imaginez un bun, des crudités, des épices et... Des vers de farine! Miam Miam... Vous mordez dans un hamburger aux insectes!
Les boulettes, elles, se composent de vers de farine, de pois chiches, d'oignons et d'ail avec un peu de coriandre et de persil. Elles se mangent dans un pain pita, accompagnées de légumes frais, le tout assaisonné d'une sauce au yogourt. "Un délice", promet le fabriquant!

"Sain et économique"

Retardés de 4 mois à cause d'une directive fédérale, ces produits alternatifs à la viande sont en vente depuis le 21 août, sur les étals des supermarchés Coop dans 7 villes suisses dont Bâle.

"L'utilisation d'insectes en tant que denrée alimentaire a beaucoup d'avantages : leur intérêt culinaire est élevé, leur production économise les ressources de la planète et leur profil nutritif est riche", explique Christian Bärtsch, co-fondateur d'Essento, la marque qui fabrique ces plats prêts à être dégustés. "Les vers sont riche en protéines, vitamine et fibres et leur production préserve les ressources de la planète" selon le communiqué de la Coop.

"La Suisse, Premier Pays d'Europe à autoriser la commercialisation des insectes comestibles"

Selon une porte-parole de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, la Suisse est le premier pays en Europe à avoir autorisé la consommation d'insectes en tant que denrée alimentaire. 
En Suisse, depuis le 1er mai 2017, la loi autorise la consommation humaine de trois espèces d'insectes: les grillons, les sauterelles ou criquets migrateurs et les vers de farine. Ces insectes, à l'origine destinés aux animaux, doivent être issus de la quatrième génération pour être considérés comme comestibles par l'homme.

Vous prendrez bien un burger aux insectes!


La production locale ne pourra toutefois être disponible qu'à partir de l'automne prochain. D'ici là, les aliments sont importés et soumis à des conditions strictes: les insectes doivent provenir d'une entreprise contrôlée par les autorités alimentaires du pays d'exportation et celle-ci doit aussi respecter la législation suisse sur les denrées alimentaires. Aucune indication n'a été donnée quant aux pays d'origine de ces insectes importés


Ailleurs en Europe

La loi européenne empêche la mise sur le marché d'insectes comestibles pour le moment.
En France, la commercialisation est interdite mais les pouvoirs publics tolèrent la consommation. Ce fut le cas dans un bar strasbourgeois jusqu'en juin dernier où un arrêté prefectoral est venue interdire la commercialisation des insectes comestibles.

Voici les éléments fournis par la Préfecture du Bas-Rhin suite à cette fermeture : La DDPP67, dans le cadre de sa mission de sécurité du consommateur en matière alimentaire a effectué le contrôle dans le Bas-Rhin de différents distributeurs d'insectes destinés à la consommation humaine.
En effet, suite à la publication de l'avis de l' Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’Environnement et du travail, le 12 février 2015,  relatif aux risques sanitaires en lien avec la consommation d'insectes , un plan de contrôle de ce nouveau type d'aliments a été mis en place par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

Suite aux contrôles effectués dans le Bas-Rhin, il a été décidé de suspendre la commercialisation de ces aliments (par arrêté préfectoral), l'absence de risques pour la population n'étant pas établi. Certains établissements qui commercialisaient des insectes destinés à la consommation humaine ont fait l'objet d'un arrêté de suspension de mise sur le marché

Sur le même sujet

Le commissariat de Troyes ouvre ses portes

Près de chez vous

Les + Lus