publicité

Mobilisation pour défendre le projet de ligne nouvelle entre Paris et la Normandie

L’association pour la  promotion de la LNPN passe à l’action pour faire sortir du tunnel un projet jugé prioritaire et indispensable à l’avenir économique

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 23/01/2013 | 07:25, mis à jour le 23/01/2013 | 07:30
© opic-topos.com
© opic-topos.com

"C’est maintenant ! "

C’est le slogan retenu par l’association pour la promotion de Ligne Nouvelle Paris Normandie qui a lancé lundi dernier (21 janvier) une grande campagne  de lobbying. Pourquoi maintenant ? La réponse est dans  le calendrier de la commission mobilité 21 qui doit examiner dans trois mois une quarantaine de projets nationaux dans le domaine des infrastructures de transports.  Et dans cette compétition, l’association de promotion veut à tout prix que le dossier de construction d’une ligne de train entre la Normandie et Paris reste au dessus de la pile et soit considéré comme prioritaire.

VIDEO : Gérard Lissot invité du journal télévisé 19 20 présenté par Emilie Lecomte  le lundi 21 janvier 2013
22/01/2013_Gerard Lissot defend la LNPN

L’avenir de l’économie de trois régions

Présidée par Gérard Lissot, (par ailleurs président du Conseil Economique Social et Environnemental de Haute-Normandie) l’association pour la promotion de la LNPN fédère plus de 70 institutions (dont l’ensemble des chambres de commerce et d’industrie) réparties sur les régions d’Ile-de-France, de Basse-Normandie et de Haute-Normandie.
Avec un site Internet une pétition et des arguments chocs (comme par exemple le temps de trajet Paris-Marseille en train identique actuellement  à celui de Paris-Cherbourg), les partisans d’une  nouvelle ligne de chemin de fer (destinée à la fois aux voyageurs et au fret) veulent convaincre, rassembler  et -surtout- se faire entendre du gouvernement. Argument principal mis en avant par ce lobby : l’avenir économique. 

Extrait du communiqué  de l’association
Le projet de LNPN apporte une réponse à de multiples enjeux :
- la relance de la politique maritime de la France en accordant notamment aux ports de la Seine les conditions de leur développement,
- l’émergence d’un grand projet territorial associant Paris, la région Capitale et l’axe Seine-Normandie, sans équivalent en taille actuellement en Europe, à même de contribuer au redressement de la France,
- l’amélioration pour de nombreuses années des liaisons ferroviaires, et notamment les relations quotidiennes, entre Paris et la Normandie, proches actuellement de l’asphyxie,
- enfin, des effets favorables au plan environnemental, qu’aucun autre projet ferroviaire en France ne peut revendiquer, en permettant le transfert modal de la route vers le fer pour le transport des voyageurs comme des marchandises.

En ce sens, le projet de LNPN rend efficiente et cohérente l’action des pouvoirs publics sur un vaste territoire à fort potentiel de développement.

les + lus

les + partagés