Avec le retrait de la vie politique d'Alain Le Vern, les Haut-Normands découvrent Nicolas Mayer-Rossignol un nouveau visage

En annonçant sa démission le président du conseil régional de Haute-Normandie a exprimé son souhait de voir Nicolas Mayer-Rossignol lui succéder. 

  • Par Carole Belingard
  • Publié le , mis à jour le
Désigné comme dauphin, Nicolas Mayer-Rossignol va succéder à Alain Le Vern à la tête de l’exécutif de la région. © Johann D. Photographie

© Johann D. Photographie Désigné comme dauphin, Nicolas Mayer-Rossignol va succéder à Alain Le Vern à la tête de l’exécutif de la région.

C'est en tout cas le souhait formulé par Alain Le Vern dans son communiqué. Mais rie n'est décidé puisqu'une élection aura lieu à la mi-octobre et ce seront aux conseillers régionaux d'élire leur président.
Philippe Goudé nous explique cette préférence d'Alain Le Vern pour Nicolas Mayer-Rossignol.

Analyse Philippe Goudé - Un successeur « souhaité » est désigné


Mais qui est Nicolas Mayer-Rossignol ?

Agé de 36 ans, il est élu à la Région depuis 2010 et a succédé en 2012 à Guillaume Bachelay à la vice-présidence en charge de l’emploi, de l’économie et des énergies. Il a suivi des études de biologie moléculaire à l’Ecole Normale Supérieure rue d’Ulm, puis à Lyon et à l’Université de Stanford. Mais il s'est aussi formé à l'économie et au droit avant de devenir ingénieur des Mines.

Il se décrit comme un militant politique socialiste de longue date. Il a également milité au sein de l'organisation altermondialiste ATTAC. Nicolas Mayer-Rossignol a travaillé auprès de Laurent Fabius à partir de 2008 pour la constitution de la CREA. En 2012, il a suivi le ministre des Affaires étrangères au quai d’Orsay où il suit les questions d’aide aux pays en développement. Au sein du PS en Seine-Maritime il a été chargé d’établir des ponts avec les milieux universitaires. Au conseil régional, Alain Le Vern lui a notamment confié la présidence du GIP de la Cité des Métiers.

> Rendez-vous sur son site Internet

Nicolas Mayer-Rossignol et le rôle des élus dans l'économie

Le 16 février 2013, Nicolas Mayer-Rossignol, le jeune vice-président (PS) du  conseil régional  de Haute-Normandie délégué à l'emploi, l'économie aux entreprises et à l'énergie, analysait les chiffres du chômage. Sur le plateau de l’émission La Voix Est Libre, répondant aux questions de Philippe Goudé, il a déclarait que "la crise dure et que la crise est dure".
17/02/2013_LVEL_emploi_extrait

 

Marie-France Gaouyer remplace Alain le Vern au Sénat

Par ailleurs, Alain Le Vern quitte son mandat de sénateur. C'est donc la personne qui le suivait sur la liste qui prend sa place. Il s'agit donc du maire d'Eu, Marie-France Gaouyer. Mais comme elle est également maire et conseillère générale du canton , elle doit abandonner un de ses mandats afin d'être conforme par rapport au non-cumul des mandats. Elle a déjà annoncé qu'elle quitterait donc le département, son suppléant la remplacera.

  • Primaire à droite : le Limousin oublié par les candidats ?

    Selon nos confrères du Parisien, le Limousin, et en particulier la Haute-Vienne et la Creuse font partie des départements oubliés par les candidats à la primaire à droite. Nous sommes allé à la rencontre de leurs soutiens.

    Publié le 26/09/2016
  • François Hollande à Clermont-Ferrand vendredi 30 septembre

    Le Congrés National des CCAS (Centres Communaux d'Action Sociale) figure sur l'agenda de François Hollande. Un congrés qui a lieu vendredi 30 septembre à Clermont-Ferrand. François Hollande multiplie actuellement les déplacements et les discours. Un rythme de pré-campagne ?

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Primaires : l'écart Juppé-Sarkozy fond

    La tendance se confirme : l'écart entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se resserre pour la primaire de la droite devant désigner le candidat à l'élection présidentielle de 2017. Le maire de Bordeaux ne devançant plus que de quatre points sur l'ancien chef de l'Etat.

    Mis à jour le 26/09/2016
les + lus
les + partagés