Le Havre : saisie de 13 tonnes de faux médicaments

Info France 3 Baie de Seine : les douaniers du Havre ont découvert plus de deux millions de faux articles pharmaceutiques en provenance de Chine. C'est la plus importante saisie jamais réalisée en Europe

  • par Mickaël Goavec et Richard Plumet
  • Publié le , mis à jour le
Un des cartons de faux médicaments saisis au Havre © Mickaël GOAVEC / France 3 Le Havre-Baie de Seine

© Mickaël GOAVEC / France 3 Le Havre-Baie de Seine Un des cartons de faux médicaments saisis au Havre

Partis de Chine pour une entreprise Belge

La découverte remonte au 27 février dernier. Sans doute différée par la visite en France du président Chinois, l'annonce de cette saisie de faux médicaments par la Douane du Havre est officielle depuis ce jeudi matin (10 avril). C'est une opération menée par la Direction Nationale du renseignement et des enquêtes douanières qui a permis la découverte de 13 tonnes de faux médicaments, soit plus de deux millions d'articles (sachets ou plaquettes de cachets) répartis dans 601 cartons.

La marchandise était dans deux conteneurs arrivés à quelques jours d'intervalle sur les quais du port du Havre. Ils étaient partis de Shanghai (Chine), sur 2 porte-conteneurs différents des compagnies MSC et CSCL avec comme direction Le Havre, sans escale. Ce qui était suspect pour les douaniers c'est que les conteneurs avaient un même expéditeur et un même destinataire mais partaient sur 2 bateaux différents.
Autre fait troublant : le destinataire était une société écran localisée en Belgique. Les enquêteurs se sont alors posés les questions suivantes :  pourquoi ne pas se faire livrer en Belgique alors que c'était tout à fait possible ? Pourquoi passer par Le Havre et rallonger la route ?

Du thé de Chine

Les deux conteneurs  à destination du Havre devaient en théorie contenir du thé de Chine.
La société belge, elle, était en lien avec des grossistes en pharmacie. Quel rapport avec le thé ? C'est ce qui  a intrigué les douaniers.
Aspirine, traitement pour les troubles intestinaux et les troubles de l'érection : les médicaments découverts sont dans des emballages identiques aux vrais, avec des notices  rédigées dans des langues européennes. Selon les douaniers, ces "faux médocs" étaient destinés au marché européen, certainement pour une vente en ligne sur Internet. D'après un récent rapport de l'OMS, 50% des médicaments vendus sur le Web sont des contrefaçons.

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine de  Mickaël Goavec et Romain Burot avec l'interview de : 
  • Stéphane Caritté, Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières
10/04/2014_saisie faux médicaments au havre _reportage bds_jtm


Un réel danger pour la santé

Les faux médicaments saisis  ont été analysés. Certains contenaient 100% de glucose ! Quant aux ils n'ont que  très peu de produit actif et sont donc inefficaces. Les patients n'auraient pas pu être empoisonnés mais il y a tout de même un danger pour les malades, car certains comprimés étaient sous dosés.

Un trafic plus rentable que celui de la drogue

Les  13 tonnes de faux médicaments saisis ont valeur à la revente estimée à plus d'un million d'euros. Les enquêteurs confiaient à la rédaction de France 3 Le Havre-Baie de Seine que ce type de trafic est plus rentable que le trafic de drogue oule  trafic de cigarettes car  1 euro investi (pour la fabrication du faux produit pharmaceutique) génére 450 euros de profit !Soit un rapport de 1 à 450 !

L'enquête continue

Des perquisitions ont eu lieu en Belgique et des investigations sont actuellement menées en Chine.Une information judiciaire est ouverte. Initialement chargé de l'affaire, le Parquet du Havre s'est dessaisi au profit du Pôle de Santé Publique du Tribunal de Grande Instance de Paris.

Diaporama : les photos des faux médicaments en provenance de Chine saisis par les douaniers sur le port du Havre
10/04/2014_diaporama saisie faux médicaments


 

les + lus
les + partagés