publicité

Amiante : beaucoup de malades doivent encore se déclarer en Normandie

La Normandie est la région de France la plus touchée par les maladies liées à l'amiante. Pourtant, par peur ou méconnaissance, de nombreuses personnes hésitent encore à se faire reconnaître comme victimes. 

  • Par Didier Meunier
  • Publié le 02/02/2016 | 12:35, mis à jour le 02/02/2016 | 17:22
© France 3 Normandie

© France 3 Normandie

L'amiante est ce matériau largement utilisé dans les industries pour sa résistance à la chaleur, au feu et aux agressions électriques et chimiques jusque dans les années 70. A l'époque, son caractère cancérogène n'avait pas encore été établi scientifiquement.
Entre 1977 et 1997, son usage a été contrôlé mais pas interdit. Il faudra attendre 1997 pour cela.  

La Normandie : la région la plus touchée

C'est en Seine-Maritime qu'on dénombre le plus de victimes mais les autres départements normands ne sont pas en reste, notamment l'Eure.  
Les maladies de l'amiante sont sournoises. Elles sont parfois détectées seulement 15 à 40 ans après l'exposition au matériau. Deux types de pathologies sont constatées : les bénignes (fibroses de la plèvre) et les malignes (cancers du poumon, de la plèvre...)

Le parcours du combattant

Il est parfois très long et difficile de prouver qu'une personne a été en contact avec l'amiante dans son parcours professionnel. A tel point que beaucoup d'entre elles renoncent à s'engager dans ce processus de reconnaissance de leur maladie professionnelle. Des associations peuvent pourtant les informer et les aider dans leurs démarches. Elles sont aussi un lieu d'écoute. Une fois le dossier établi, des indemnisations sont versées. 

Rencontre avec des malades (déclarés ou potentiels de la maladie), la présidente d'ADEVA 27 et un médecin du CHU de Rouen, spécialisé dans la détection des maladies liées à l'amiante. 

VIDEO : le reportage de Frédéric Nicolas et Didier Meunier avec les interviews de : 
  • Jacques Moreau, dit Jacky, ancien salarié de la Fonderie de Vernon
  • Alain Feuillotlay, ancien salarié de la Fonderie de Vernon  
  • Elisabeth Delaporte, présidente de l'ADEVA 27, association départementale de défense des victimes de l'amiante 
  • André Lefebvre, ancien salarié de Philipps Evreux  
  • Antoine Gislard, médecin praticien hospitalier en consultation de pathologies professionnelles  
Dossier : les victimes de l'amiante

VIDEO : l'entretien intégral d'Antoine Gislard, médecin praticien hospitalier en consultation de pathologies professionnelles  : 
ITW Antoine Gislard, médecin

En savoir plus sur l'amiante : 
Le site internet de l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) pour la prévention des maladies professionnelles et des accidents du travail vous propose un dossier très complet sur l'amiante. A découvrir en cliquant ici

Les associations de défense des victimes de l'amiante en Normandie : 

ADEVA 27 
Aide aux victimes de l'amiante de l'Eure
6 rue de Gadenvilliers
27 930 Aviron
09 83 74 11 79

ADEVA 50  
12 rue Pasteur
50130 Cherbourg Octeville 
Téléphone : 02 33 54 12 20
cherbourg.adeva@wanadoo.fr 

ADEVA 76  
119  Cours de la République
76600 Le Havre
Tél. / fax : 02  35  25  02  02 



les + lus
les + partagés