publicité

Prévention du terrorisme : 400 agents des services sociaux de l'Eure sensibilisés

La réunion s'est tenue à huis-clos lundi 22 février dans une salle de cinéma d'Evreux. Des agents du département qui sont en contact avec les familles ont été informés des moyens de prévenir la radicalisation religieuse et le terrorisme

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le
Le site gouvernemental "stop-djihadisme.gouv.fr" © Capture site Stop-djihadisme

© Capture site Stop-djihadisme Le site gouvernemental "stop-djihadisme.gouv.fr"



Les chefs d'établissements scolaires, les maires de l'Eure ont déjà été conviés à ce type de réunion. Lundi, des travailleurs sociaux, agents de la protection infantile et d'autres services ont été réunis sur le thème de la prévention de la radicalisation et son signalement.

Quels sont les conseils qui leur sont donnés ? la réunion n'a pas été ouverte à la presse. 

Dans un communiqué la préfecture de l'Eure explique :

"Son objectif est de prévenir le basculement de jeunes gens dans l’engagement radical violent qui peut conduire à des départs vers des zones de combat mais également de répondre aux familles confrontées à ce phénomène ainsi que, si nécessaire, de prendre en charge les jeunes identifiés
comme radicalisés."


Sur la liste noire des djihadistes français affiliés à Daesh, figure un jeune eurois Maxime Hauchard de Bosc-Roger-en-Roumois.

Numéro Vert ppour prévenir la radicalisation  : 0 800 00 56 96

Interview de Sébastien Lecornu, président du conseil départemental de l'Eure

Prévention du djihadisme : Interview de S. Lecornu, président du conseil départemental de l'Eure


les + lus