publicité

Faut-il prolonger la durée de service des centrales nucléaires ? premières réactions en Seine-Maritime

La Seine-Maritime compte deux centrales nucléaires Penly et Paluel "âgées" de 23 et 31 ans. L'idée de repousser leur fermeture à 50 ans au lieu de 40 est jugée dangereuse et "astronomiquement coûteuse par les écologistes

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le , mis à jour le
Les domes de la centrale nucléaire de Paluel © France 3 Normandie

© France 3 Normandie Les domes de la centrale nucléaire de Paluel



Les débats ne vont pas manquer entre le chef de l'Etat et les écologistes nommés récemment au gouvernement. Notre-Dame-des-Landes, le gaz de schiste ont fait l'objet de manifestations ce week-end.

A midi, dans le 12/13 de France 3 Ségolène Royal a répondu sans circonvolutions à une question sur la prolongation de la "vie" des centrales nucléaires :


Si l'autorité de sûreté nucléaire l'autorise, la ministre estime que les centrales peuvent fonctionner 50 ans au lieu de 40. La réduction de la part du nucléaire de 75 à 50% dans la consommation française d'ici 2025 n'est pas remise en cause.

Reportage de J.M Pitte et J. Bègue

Intervenants :
Ségolène Royal, ministre de l'écologie
Hubert Dejean de la Batie, vice-Président Région Normandie-UDI
Claude Taleb, conseiller régional Europe Ecologie Les Verts
 

Prolongation des centrales nucléaires : réactions en Normandie



 

les + lus