publicité

Industrie, BTP : quelques signaux positifs en Normandie selon la Banque de France

La fin de l’année 2015 a été plutôt encourageante dans le secteur de l’industrie sur l’ensemble de la Normandie, alors qu’elle été "décevante" pour le secteur des services, indique la Banque de France dans sa note régionale mensuelle. 

  • Agence Normande d'Informations (ANI)
  • Publié le 19/01/2016 | 10:10, mis à jour le 19/01/2016 | 10:10
Archive : façade de banque de France © JOEL SAGET/AFP

© JOEL SAGET/AFP Archive : façade de banque de France

Cependant les prévisions des chefs d’entreprise "restent positives mais prudentes" en Haute-Normandie, "orientées à la hausse" en Basse-Normandie. À court terme, les effectifs devraient d’ailleurs bénéficier de cette amélioration mesurée, indique la note de la Banque de France. 

En Haute-Normandie, le taux d’utilisation des capacités de production affiche un léger repli à 78.8 % après plusieurs mois de progression, tout en restant bien supérieur à celui de décembre 2014 (74.2 %). 

Pour le secteur de la construction qui reste le point noir de l’économie normande, la Banque de France signale une légère progression de l’activité globale du bâtiment en Haute-Normandie mais sans effet sur l’emploi pour l’instant. Les professionnels  "avancent prudemment que des embauches pourraient intervenir" au cours du premier trimestre 2016, a constaté la Banque de France.

Les travaux publics ont bénéficié d’une météo clémente au quatrième trimestre qui a permis d’augmenter l’activité. Le retard de chiffres d’affaires "ne sera pas rattrapé". Le secteur est confronté à une baisse des prix pour emporter les appels d’offres. Les effectifs restés stables, devraient se réduire avec des départs naturels comme la retraite.

En Basse-Normandie, l’activité est en baisse "significative" pour le gros œuvre avec une perspective d’amélioration. Pour les travaux publics, il y a eu une "timide reprise après plusieurs trimestres de repli quais ininterrompu", indique la note de la Banque de France. 

Le document complet de la Banque de France est à consulter en cliquant ici
les + lus
les + partagés