Bernard Malet, président de l'association des familles du Snekkar Artic est décédé

C'est une figure connue des Dieppois qui vient de disparaître près de Boulogne sur Mer, aujourd'hui. Bernard Malet avait mené un long combat pour faire reconnaître la faute de l'armateur Dieppois dans le naufrage du chalutier en 1986, au large de l'Ecosse. Parmi les 18 victimes, figurait son fils. 

  • DM avec France 3 Nord Pas de Calais
  • Publié le
© CHRISTIAN ELETUFE / AFP

© CHRISTIAN ELETUFE / AFP

Bernard Malet était le père d'une des 18 victimes du naufrage du Snekkar Artic, un chalutier dieppois, qui a sombré dans la nuit du 20 au 21 février 1986 au large de l'Ecosse, 8 mois seulement après son inauguration.
Depuis ce jour, Bernard Malet s'est battu durant 23 ans pour faire reconnaître la responsabilité des constructeurs du bateau Leveau et Le Garrec. "Je défends un équipage qui a payé de sa vie les fautes des armateurs pour une question de pognon", exclamait l'homme aux yeux clairs avec son franc-parler.

Président de l'association des familles des victimes du Snekkar Arctic, Bernard Malet avait rapidement mis en cause la structure du bateau. Le chalutier, qui devait en principe faire 80 mètres de long est finalement raccourci sur plan à 49,95 m de long. Trop lourd, le chalutier coule en quelques minutes. En 2009, les victimes obtiennent enfin gain de cause. "J'avais juré sur la tête de mon fils que je n'allais jamais laisser tomber et si c'était à faire je le referais", clamait M. Malet. 

Selon nos confrères du journal Les Informations Dieppoises, Bernard Malet est décédé ce mardi, à son domicile, près de Boulogne sur Mer. 

VIDEO : le reportage de Kilian Bridoux, Jean-Pascal Crinon (France 3 Nord Pas de Calais) diffusé le mois dernier à l'occasion des 30 ans du naufrage du bateau : 

30 ans après le naufrage du Snekkar Artic

 

les + lus
les + partagés