publicité

Le Havre : tendres rencontres au salon du chiot

Les Docks Océanes se sont transformées en "pouponnière" canine. Des éleveurs ont présenté leurs chiots de race. Au-delà de l'attendrissement, les familles en visite ont réfléchi avant d'acheter et d'adopter pour au moins 10 ans

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le
© France 3 Normandie

© France 3 Normandie



Si fragiles, si joueurs, si adorables, les chiots font l'objet de salons spécialisés.

Celui du Havre baptisé "Ioupsi and Joke" était réservé aux "seuls (...)  éleveurs détenteurs d'un certificat de capacité et d'un numéro de SIRET" . C'est un organisateur du Calvados qui en est l'initiateur.

© Stéphane l'Hôte

© Stéphane l'Hôte


Les éleveurs professionnels souffrent de la concurrence des ventes sur internet ou des filières mafieuses des pays de l'est de l'Europe. Depuis le 1er janvier 2016, la réglementation pour vendre des animaux de compagnie par petites annonces s'est durcie en France. 

"Les vendeurs doivent obligatoirement mentionner sur toute annonce de vente de chiens ou de chats :

leur numéro SIREN ;
l’âge des animaux à céder ;
le numéro d’identification ou celui de la mère ;
l’inscription ou non à un livre généalogique ;
le nombre d’animaux de la portée"


Reportage de Myriam Libert et Stéphane l'Hôte

Intervenants :
Gwénaël Quéré, organisateur du Salon du Chiot
Jean-François Morvan, éleveur de Golden Retriever

Au Havre, de tendres rencontres au salon du chiot

© Stéphane l'Hôte

© Stéphane l'Hôte


© Stéphane l'Hôte

© Stéphane l'Hôte




L'actu de votre région en vidéo

Etretat : polémique au parking des cars

Août 2016 : la mairie d'Etretat a décidé de faire payer 50 euros par jour le stationnement des autocars sur une suel parking dédié.

B. Drouet et H. Guiraudou

© France 3 Normandie

Lire l'article
Polémique à Etretat où les autocars sont écartés du centre-ville et du bord de mer
les + lus
les + partagés