publicité

Sandouville (76) : le syndicats demandent plus de CDI, moins d'intérimaires

La marque au losange a annoncé le 12 février l'embauche de 1000 salariés en contrat à durée indéterminée. Les syndicats de Sandouville alertent la direction et le premier ministre sur le cas du site havrais où le nombre d'intérimaires est très élevé

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le 02/03/2016 | 10:40, mis à jour le 02/03/2016 | 10:45
Dans les ateliers de Renault Sandouville © France 3 Baie de Seine

© France 3 Baie de Seine Dans les ateliers de Renault Sandouville



L'usine Renault Sandouville est confortée pour les années à venir. Fabrication de l'utilitaire Trafic, annonce de la production du fourgon Nissan.

Ces bonnes nouvelles doivent se traduire en création de CDI selon les syndicats. Ils font le compte des licenciements passés et créations d'emplois durables.

Le plan de création de 1000 emplois durables par le président Carlos Ghosn ouvre des perspectives pour des personnes actuellement en intérim. Les syndicats de Sandouville rappellent la proportion sur leur site : 1200 intérimaires sur 2700 salariés.

Reportage de France 3 Baie de Seine (Karima Saidi, Hervé Guiraudou)

Intervenants :
Fabien Gloaguen, délégué Force Ouvrière
Marie-Ange le Priol, salariée intérimaire
Nicolas Guermonprez, délégué CGT

Sandouville (76) : les syndicats déplorent le nombre élevé d'interimaires








les + lus
les + partagés