Forges-les-Eaux (76) : les éleveurs veulent que la France reprenne la main

Le concours de bétail s'est tenu au pays de Bray. La question des prix de vente des animaux et des marges des industriels reste posée. Paroles d'agriculteur entre un salon de l'agriculture houleux et la réunion des ministres européens 

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le
© France 3 Normandie

© France 3 Normandie



La colère des éleveurs français fait "bouger les lignes". Lundi 14 mars, à Bruxelles,  la limitation de la production du lait pour faire remonter les prix a été acceptée, les subventions ponctuelles des Etats pour aider les agriculteurs aussi.

La France est aussi autorisée à expérimenter durant un an l'étiquetage de l'origine des viandes et du lait dans les plats cuisinés.

La funeste affaire de la viande de chevaux abattus dans les pays de l'Est étiquettée comme du boeuf a refroidi plus d'un consommateur. Les fabriquants de lasagnes, sauces bolognaises et autres plats industriels avaient facilement caché leur tromperie.

Le député de Seine-Maritime, Christophe Bouillon, défend ce droit des consommateurs, qui favorisera aussi les éleveurs français.

Reportage de Jean-Marc Pitte et François Pesquet

Intervenants :
Pierre-Luc Pivert, éleveur et organisateur du Concours reproducteur
Georges Chéron, éleveur races à viande à Bourg-Achard

Forges-les-Eaux (76) : les éleveurs attendent un soutien à l'export



les + lus
les + partagés