publicité

Dans un bus de Rouen, l'homme avait le pantalon sur les chevilles…

L'exhibitionniste a été arrêté trois stations plus loin par la police

  • Par Richard Plumet
  • Publié le , mis à jour le
Un bus de la TCAR venant de l'église Saint André de Mont-Saint-Aignan et se dirigeant vers la rue Verte et la gare de Rouen © Richard PLUMET  / France 3 Normandie

© Richard PLUMET / France 3 Normandie Un bus de la TCAR venant de l'église Saint André de Mont-Saint-Aignan et se dirigeant vers la rue Verte et la gare de Rouen

Les habitants du quartier Saint-André (à Mont-Saint-Aignan et des environs de la rue Verte (à Rouen) qui prennent les transports en commun savent qu'il y a parfois des surprises dans les bus des lignes N°8 et N° 11.
Comme par exemple, celle trouver des fauteuils gorgés d'urine parce que des passagers ont l'habitude de faire pipi à travers leurs vêtements.
Mais hier après midi (mardi 5 janvier), c'est une surprise d'un autre genre qui attendait une passagère d'un bus de la ligne 8 qui, venant de Notre Dame de  Bondeville, passe par Mont Saint-Aignan pour aller à l'île Lacroix de Rouen.

C'est dans le très chic et cossu quartier de Saint-André à la hauteur de l'arrêt Morin, qu'une femme, choquée, est allée voir le conducteur du bus pour l'informer que derrière, un passager monté peu de temps auparavant, montrait son sexe aux différentes personnes présentes.
Le conducteur du bus se retourne, jette un coup d'œil et voit effectivement qu'un homme est debout au milieu du bus avec le slip et le pantalon sur les chevilles, le sexe apparent…

Par radio, le poste de commandement  de la TCAR est prévenu. Le bus descend la rue Fortier, arrive rue Verte et amorce sa descente en direction de la gare.
Dans l'intervalle, la police est appelée et vers 15h45, un équipage de Police-Secours est requis pour se rendre en haut de la rue Jeanne d'Arc, au devant du bus de la ligne 8.  Sur place, des contrôleurs sont déjà là et ont intercepté un homme.

Il s'agit d'un habitant de Mont-Saint-Aignan âgé de 66 ans. Son sexe est encore visible, bien qu'il tienne avec ses deux mains le haut de son pantalon, dont les boutons et la fermeture de la braguette sont absents ou cassés…

L'exhibitionniste a été conduit à l'hôtel de police et  placé en garde à vue.

Les services de police devaient visionner les enregistrements des caméras vidéo du bus pour décider de la suite à donner à cette affaire. Par ailleurs on ne sait pas si le suspect (placé sous tutelle) a toutes ses facultés.
les + lus